Les aventures de Couetz


Laissez aller votre imagination et faites-nous part de vos histoires, poèmes...

Modérateurs: Phantom_Blue, Co Admin, Bigs Moderaiders

Les aventures de Couetz

Messagepar Ketz » 21 Avr 2011, 00:02


Les aventures de Couetz sont issues de faits réels, d'anecdotes narrées pour le plaisir du partage et rédigées sans prétention.


Extrait de discutions avec Phantom_Blue le 15/08/09

L'attaque des blattes

Je ne me souviens plus de l’année exacte, probablement 2003 je dirai, mais ce qu’il m’est impossible d’oublier, c’est que c’était l’année de la canicule.
Cet été-là, j’étais dans le sud de l’Espagne. Mes parents avec de la famille du côté de ma belle-mère avaient loué une grande villa sur la côte, juste en dessous de Murcia. Je ne sais alors pas quelle température il faisait à ce moment-là chez moi dans le sud de la France. Mais en bas, il faisait en journée pas moins de 45° à l’ombre et plus de 30° en pleine nuit.
C’est simple, je n’avais connu ça de ma vie.

Une ville fantôme d’une taille quasi égale à celle de Marseille… sans personne dans les rues !
Pas un touriste, pas un résident, pas un chat…
Tel des indigènes, les rares habitants que l’on croisait depuis la voiture climatisée étaient presque tous recouverts de boue pour se protéger de la chaleur ardente.

Alors comme sur une autre planète, j’ouvre le sas de mon vaisseau tout confort piloté par mon paternel et descends dans la fournaise.
Étrangement un vent violent soufflait. Cette sorte de vent qui vous empêche d’avancer correctement à la différence près que… celui-ci nous brûlait littéralement le visage !
Disons du souffle de feu sans oxygène. J’étais en bas, au centre de la fosse dans la grande pyramide où Lara avait affronté Natla par le passé.
La nuit lourde et chargée d’humidité rendait l’air peu respirable, et malgré le soleil couché nous transpirions à grosses gouttes. Mais c’était sans compter sur la présence de cafards géants !

Cette somptueuse villa dans un quartier touriste de la ville disposait d’une grande piscine et d’un sauna.
Le sauna, quelle drôle d’idée ! Personne n’y a mis un pied… J’aurais apprécié pourtant une douche norvégienne.
Rien que d’imaginer entrer dans une pièce pour la chauffer d'avantage que l’extérieur, fallait être barge complet !
En tout cas, la piscine on l’a amortie malgré une eau peu coopératrice. Impossible de réellement s'y rafraîchir…

Mais qui dit chaleur et humidité dit cafard. Des cafards, j’ai déjà eu l’occasion dans voir comme nous tous.
Les cafards les plus nuisant et répugnant dans notre pays sont les cancrelats que l‘on nomme aussi blattes (mais moi je marque la différence par la taille : le cancrelat et sensiblement plus petit que la blatte).

Nous connaissons dans notre pays quatre espèces de cancrelats. Les plus connu sont « la blatte germanique » http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Blatella_germanica_p1160206.jpg
Et « la blatte américaine » http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Amerikanische_Grossschabe_2.JPG
Ignobles, ces espèces qui ne mesurent qu’au grand maximum 3,5cm, sont commensales et ne vivent donc que grâce à nous.

Et voici les deux espèces que nous avions durant notre séjour (95% de la première 5% pour la seconde images) : http://www.ideemaison.net/product_images/uploaded_images/news/blatte_04.jpg
http://www.ac-guadeloupe.fr/Cati971/Prem_Degre/drenaud/images/Blatte.jpg
Les plus grosses étaient de la taille de ma paume de main, autrement dit quasi deux fois plus grandes que celle sur la première photo ci-dessus.
Une invasion totale ! Toute la côte de l’Espagne était touchée, chaleur, humidité, il y en avait tellement qu’elles n’avaient pas assez de place pour toutes se cacher en journée. Dans les rues, dans les restaurants, dans les habitations surtout, et même dans la piscine !!!

Mais il y a pire !
Elles savent VOLER ! Oui elles volent !!!

Nul n’était à l’abri.
35°c dans la chambre sur les coups d’une heure du matin, si tu avais le malheur d’ouvrir une fenêtre, en 30 secondes tu en avais au moins une qui entrait. Épuisante ces chasses aux cafards durant toutes les nuits !
Les frissons lorsqu’elles courent le long des murs a toutes allures, la chair de poule quand une s’envole dans ta direction pour fuir à la tong qui allait l’écraser.
J’en ai tellement vu, tellement tué en peu de temps, que je n’en dormais plus. Insomniaque, je cauchemardais d’elles éveillé.
Je les sentais sur mes jambes, mon torse, ce n’était souvent que d’épaisses gouttes de transpiration qui coulaient le long de mes membres.
Leurs mandibules acérées pouvaient très bien nous entailler lors d’une bataille, voire nous consommer dans le sommeil, nous infectant ainsi jusqu’à la moelle !
La terreur mêlée à la canicule, voilà une drôle de chimie.

Mon frère un matin en avait trouvé une dans les draps au niveau de ses orteils.
Parfois certaines qu’on ne parvenaient pas à tuer, on les enfermait dans la salle de bain ou entre la fenêtre et les volets.
Comment chercher le sommeil en entendant maître cafard frapper frénétiquement à la vitre toute la nuit pour nous croquer.
Sachant pertinemment que des amis à eux avaient investi le reste de la maison et probablement la chambre… ça ne faisait aucun doute !

Peu à peu une phobie s’est emparée de moi (depuis je crains les insectes volants), j'allais jusqu'à m'étouffer avec la couette sur la tête. Pire encore, j'ai passé une nuit dans la voiture complètement verrouillée, sans air où la température sous effet de serre frisait les 50° au petit matin.

Nous avons alors décidé avec mon frère de leur déclarer une guerre sans merci. On passait nos journées et soirées à œuvrer notre génocide, allant jusqu'à torturer l’ennemi capturé.
Mon frère en avait trouvé une "belle" dans le caniveau à proximité de la plage. De la tête au cul elle mesurait approximativement 7cm, ses ailes dépassaient ses fesses d’un bon demi-centimètre et ses antennes coiffées en arrière doublaient presque sa taille. Après l’avoir empalé sur une aiguille de palmier mon frère me tend le prisonnier. Il se débâtait de toutes ses forces, et il avait l’air dans avoir, d’ailleurs on ne tue pas un cafard en le transperçant. Ses doubles mandibules s’ouvraient et se refermaient machinalement comme pour nous découper. C’est alors que j’ai sorti un briquet de ma poche dont je m’étais muni pour l’occasion.
Je le gratte et approche la flamme de sa tête, et là horreur ! Je lâche le pal en entendant crier la bête de douleur !
Oui... en plus de voler, elles poussent le vice jusqu’à matérialiser un cri de souffrance !
Un son imprononçable et très aigu qui ressemblait un peu à ça : iiiiiiiiiiiiiigrrrz !
Immobilisé de dégoût et de terreur, mon frère rattrape la bête pour l'achever en la déchirant avec une seconde pique. Un épais liquide marron jaune en sorti et gicla sur le bitume.

Il manquait un lit dans cette villa, et bien sûr c’était moi qui dormais sur un matelas au sol.
Même si ça ne change pas grand-chose on se sent plus sécurisé en hauteur, c‘est un fait.

Un matin, je décide d’appeler de ma chambre ma belle restée au pays, que je n’avais plus vu depuis un mois. Malheureusement je tombe sur son répondeur et c’est alors que je vois bouger deux antennes derrière mon coussin. Je m’approche et je vois la blatte m’observer et faire comme si elle ne m’avait pas vu, me tournant lentement le dos pour faire demi-tour sur le carrelage.
A ce moment-là le bip indiquant de laisser un message retentit et moi la pantoufle levée au-dessus de la tête, j’abattis mon adversaire d’un puissant mouvement en hurlant d’horreur :
— ENCULLLLLEEEEE !
SPLATCHH !!
Et je ferme aussitôt le clapet du portable, témoin du meurtre.
C’est après coup que je me suis dis qu’il valait mieux que je téléphone au plus vite à ma mienne, avant qu’elle ne tombe sur un message quelque peu troublant.
Image
Ketz

Avatar de l’utilisateur

Raider Débutant
 
8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre
 
Homme

Age : 33 ans
Messages : 39
Inscription : 17 Avr 2011, 10:44
Localisation : Marseille
Jeu TR favori : Tomb Raider 1

Records Arcade : 0

Re: Les aventures de Couetz

Messagepar Phantom_Blue » 21 Avr 2011, 09:41


Un vrai film d'épouvante très bien rendu au niveau des sensations. En lisant j'ai dû siffler une Milbrau tellement la soif me desséchait la langue dans la canicule des mots.

Le climax est parfait, le moment où la blatte crie, dans un cri presque humain. Sans dec, ça m'a glacé le sang.

Tu es doué pour les stories d'horreur, j'attends la prochaine avec impatience. Perso je préfère écrire des comédies, c'est moins stressant. :D

En tout cas, t'es quand même un veinard, pas besoin de débourser 8 euros pour le ciné, tu as l'histoire en live, et comme acteur principal en plus. :D
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 755
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: Les aventures de Couetz

Messagepar Ketz » 21 Avr 2011, 12:13


Venant du "Bad-Boy poète" je ne peux qu’apprécier les éloges. ;)
Image
Ketz

Avatar de l’utilisateur

Raider Débutant
 
8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre
 
Homme

Age : 33 ans
Messages : 39
Inscription : 17 Avr 2011, 10:44
Localisation : Marseille
Jeu TR favori : Tomb Raider 1

Records Arcade : 0

Re: Les aventures de Couetz

Messagepar Babou » 21 Avr 2011, 17:31


Et mon sang se glace … Je ne sais pas si je vais m’en remettre… :D C’est simple, je déteste les insectes.Image

C’est bien écrit, sinon je n’aurais pas eu cette sensation … je ne sais même pas comment la définir, c’est comme si je recevais une décharge électrique.

Un bon scénar pour un film d’horreur comme les ricains savent le faire.

Réellement. Je déteste les insectes, surtout ceux qui volent (les cafards je connais car j’ai été confrontée à eux une multitude de fois en Côte d’Ivoire, où il fait chaud et humide). Ce récit m’a fait frissonner, surtout la description de la scène de torture, particulièrement croustillante, c’est le cas de le dire, il doit « craquer » le cafard quand on l’écrase, mais je savais pas qu’il criait. :23:
Bref, tout ce qui est insecte m’électrise. Les mantes, les coléoptères, les scarabées rhinocéros (atroce) etc.. C’est insupportable pour moi. Le seul insecte que j’apprécie est la coccinelle. :15:

Anecdote Abidjan : j’avais acheté une baguette de pain, et, en la coupant le midi, à l’intérieur il y avait un cafard cuit, il avait cuit avec le pain. Image

Je ne connaissais pas « pal » en tant que nom (j’ai lu que le supplice de pal était d’origine orientale). Les papillons subissent le même sort par les collectionneurs, ils sont cloués vivants sur une planche, c'est dégoutant.

Terrible le coup du message sur le répondeur …
La parole se fait spontanément rythme dès que l'homme est ému, rendu à lui-même, à son authenticité. Oui, la parole se fait poème. (Léopold Ségar Senghor)
Babou

Avatar de l’utilisateur

Lieutenant Adjoint
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Femme

Messages : 9330
Inscription : 08 Déc 2004, 16:43
Localisation : Sens
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 5

Re: Les aventures de Couetz

Messagepar Papofyse » 21 Avr 2011, 17:37


Ketz a écrit:Venant du "Bad-Boy poète" je ne peux qu’apprécier les éloges. ;)


Salutatous, et salut Antho
Gare quand même car les déclinaisons possible de ces trois mots "Bad-Boy poète" ne sont pas toutes avantageuses ^^
Baille
Le bal de laze, Good Bye Marylou, les sucettes à l'anis, Born to be a life, j'aurai voulu, j'ai tout oublié, Je ne veux qu'elle ...
Papofyse

Avatar de l’utilisateur

Raider Persévérant
 
14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre
 
Homme

Age : 59 ans
Messages : 187
Inscription : 10 Nov 2005, 08:04
Localisation : Céret 66400
Jeu TR favori : Tomb Raider 1

Records Arcade : 0

Re: Les aventures de Couetz

Messagepar Ketz » 21 Avr 2011, 18:02


Papofyse a écrit:Gare quand même car les déclinaisons possible de ces trois mots "Bad-Boy poète" ne sont pas toutes avantageuses ^^

C'est le surnom que j'ai donné à Phantom pour nos fics sur jvc où son personnage roulait en chopper. :)


Babou a écrit:j’avais acheté une baguette de pain, et, en la coupant le midi, à l’intérieur il y avait un cafard cuit, il avait cuit avec le pain.

Pour enrichir ton anecdote, ma mère enfant a croqué un cafard qu’elle a pris pour une olive dans sa pizza acheté en boulangerie. Moi, je me serai arraché la langue ! :chutttt:
Merci Baboo tu as su faire la transition à ma seconde anecdote des aventures de Couetz en parlant de collectionneurs de papillon. Je la poste donc tout de suite après.



PS : tu remarqueras je réponds en bleu cette fois, j'ai mal à la gorge, je restaure mes chakras. :03:
Image
Ketz

Avatar de l’utilisateur

Raider Débutant
 
8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre
 
Homme

Age : 33 ans
Messages : 39
Inscription : 17 Avr 2011, 10:44
Localisation : Marseille
Jeu TR favori : Tomb Raider 1

Records Arcade : 0

Re: Les aventures de Couetz

Messagepar Ketz » 21 Avr 2011, 18:19


Les aventures de Couetz sont issues de faits réels, d'anecdotes narrées pour le plaisir du partage et rédigées sans prétention.


Le Papillonnosaurusrex

« Once upon a time » dans le sud-est de la France un soir d’été.
Plus précisément chez moi, sur la terrasse.

Un couple d’amis était invité, comme régulièrement, pour s’adonner à un « duel western » des plus sérieux.
Au menu, jeux d’argent sans argent et apéro avec alcool (faut pas déconner non plus).
En cette fin de journée du début mois d’aout, l’air humide et lourd nécessitait une hydratation abondante. Dressée sur la table à l’extérieur, une bonne bouteille de Chivas 18 ans d’âge, de la Bud (budweiser) pour les plus faibles et de la Gold Strike pour les plus forts.

En sommes, nous prenions un « apéro-digestif » à 4h du matin en jouant au poker menteur ou plus exactement « El dudo o Perudo » de son « vrai » nom. Un jeu où l’unique gagnant rafle la cagnotte appelé « Ante », et pour cela il doit être le seul à conserver au moins un dé en fin de partie. Soit éliminer ses adversaires en prenant de bonnes décisions, voilà ce que j’aime dans ce type d’affrontement.

Accoudé fièrement à la table, un cigare au bec et tenant mon gobelet de cuir pour dissimuler mes dés, J’examinais silencieusement mes adversaires. Mon regard glacial à moitié masqué par un chapeau de cowboy afin de prendre l’ascendant psychologique sur la partie (quand je disais que c’était du sérieux).

Ma « femme » fatiguée venait de nous laisser, libérant la place qui était sur ma gauche.
En face de moi mon vieil ami portait un blue-jeans usé et une chemise à carreaux à demi ouverte. Les yeux scotchés sur mon gobelet pensant qu’il finirait par y voir à travers. Conviction sans doute liée aux comics Marvel ou à l’alcool. J’apercevais par-delà ses épaules l’olivier de mon voisin qui ne masquait pas complètement la vue sur la mer divinement éclairée par une large pleine lune. Un ciel sans nuage posait le doux cadre d’une scène étoilée.
À ma droite, grande, brune, des cheveux longs naturellement bouclés au niveau des pointes telle des anglaises. Sa fiancée regardait une dernière fois ses dés avant de risquer une mise.

— 7/5 ! D’un ton confirmé, m’examinant à son tour avec défi.

Au vu du temps de réflexion et des probabilités qu’il y ait 7 fois le nombre 5 à nous trois comptabilisant au total plus que 11 dés sur 15. Ayant toujours pour ma part mes 5 dés avec seulement 1 As (qui compte comme un joker pour celui qui parle, soit dans ce cas précis un 5), il leur faudrait donc à eux deux encore 6 figures de 5 (et/ou As) pour qu’elle ait dit « claro » et me fasse perdre un dés au vu de la décision que j’allais prendre !

— Tu bluffes !... C’est ce que j’aurais souhaité dire si je n’avais pas vu une ombre se mouvoir suivi d’un fracas juste derrière elle.

Mon attention se détourna du jeu essayant d’apercevoir derrière sa chaise en direction du bruit dérangeant.
C'est sans doute à cause de la cendre accumulée à l’extrémité de mon cigare, brûlant désormais la nappe en toile sans que j’y prête attention, qu’elle se retourna machinalement.
Son visage se déforma suivi d’un cri de terreur perçant le profond silence d’une nuit jusque-là tranquille.
Violent retour à un état lucide. Semblable à une alarme en plein milieu de la nuit, le cœur injecté de sang comme lorsque l’on se réveille en sursaut à la suite d’une chute vertigineuse. Mon ami et moi encore sous le choc, émergeant d’un sommeil éveillé, nous ne réagissons pourtant pas alors que sa bien-aimée d’un bond, laissant tomber les dés au sol, quitta la terrasse et refermera la baie vitrée derrière elle, nous « enfermant dehors ».

Ma première pensée fut de distinguer un rat ou une tarente comme lors d’une précédente soirée.
C’est alors que l’on entendit un « bourdonnement » au sol. Quelque chose de pesant se débâtait cherchant sans doute à se rétablir.
L’information n’eut pas le temps de monter jusqu’au cerveau, l’ombre du « monstre » se reflétait déjà sur le mur grâce à la lampe d’extérieur. Une seconde après je pus m’entendre dire
— Aaah… ce n’est qu’un pa… pi… ll… on !
M’a voix étranglée me parut étrangère, comme formulée dans une autre langue.
Je n’eus pas le temps de finir ma phrase que je me retrouvai déjà le corps à moitié sous la table, écrasé dans ma chaise, la tête à hauteur de ce qui aurait pu être mon abdomen.
Le géant lépidoptère comme envoûté mirait ma tête où il souhaitait vraisemblablement se poser. J’eus l’horrible plaisir de jouir de toute sa taille, sa forme et sa couleur en quelques secondes.

Ce mastodonte balayait l’air comme un hélicoptère. Jamais je n’avais vu papillon si disproportionné ! Son corps imberbe et épais d’au moins 10 cm de long, sa couleur frelon à rayure et ce dard !?
Couetz Lève-toi !
Esquivant de peu le contact avec la mort matérialisée, je réussis à ouvrir la porte-fenêtre et m’enfuis vaillamment avec mon collègue, qui n’avait pas attendu pour faire le tour de la table.

La lourde vitre nous séparant désormais de notre agresseur. Un insecte sans doute centenaire, un comble pour un papillon !
Celui-ci continuait à chercher le contact en frappant furieusement le verre trop plein pour être brisé même par une « espèce fossile » datant probablement d’une ère révolue.

— Non mais qu’est-ce que…
— Énorme, un rire nerveux, complètement énorme !
— Ouais ! Maintenant qui va éteindre la braise qui brûle la table ?
— Oh putain ! J’avais dans l’agitation laissé tomber le cigare sur la toile où l’on pouvait maintenant voir un trou se dessiner sur le plastic.

Le lendemain, après une recherche sur le net, j’ai retrouvé notre ami le papillonnosaure et je me suis empressé de contacter mon ami pour qu’il valide ma découverte.
Il s’agissait d’un Sphinx de la tomate, ou Manduca quinquemaculata, un papillon nocturne venu d’Amérique du Nord.
Au Far West jusqu’au bout ce soir-là. A jouer les pistoleros a été mis en condition !

Je pense qu’une larve a pu s’échapper d’un collectionneur. Ce papillon est prisé par les connaisseurs et extrêmement rare en liberté dans la région. Je n’ai retrouvé qu’un témoignage en France sur « la toile » de chenilles de cette espèce aperçue dans le sud.

Du coup nous pouvons être fiers d’avoir été dérangé en plein milieu d’une partie de « poker » par ce monarque de nuit. >>> http://www.lesinsectesduquebec.com/inse ... culata.JPG

PS : la page en grand, c’est la taille réelle et mon ami et moi sommes d’accord pour dire que le nôtre avait une taille au-dessus (comme le tout premier zoom avec Ctrl + molette de la souris).
Image
Ketz

Avatar de l’utilisateur

Raider Débutant
 
8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre
 
Homme

Age : 33 ans
Messages : 39
Inscription : 17 Avr 2011, 10:44
Localisation : Marseille
Jeu TR favori : Tomb Raider 1

Records Arcade : 0

Re: Les aventures de Couetz

Messagepar Phantom_Blue » 22 Avr 2011, 08:51


Tu as loupé ta vocation : entomologiste. Remarque, il n'est pas trop tard. Et tu deviendras un spécialiste des fics du genre. Tu as bien Agent Falkan, spécialiste des phacochères dans les niveaux Tomb Raider. :D

Toujours l'ambiance bien décrite pour nous plonger dans les frissons de l'épouvante. Plus besoin de s'abonner à la série "Chair de poule". Maintenant c'est "Chair d'insecte", encore plus puissant dans la terreur. :D
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 755
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: Les aventures de Couetz

Messagepar Ketz » 22 Avr 2011, 09:21


Mieux vaut ne pas avoir la phobie des insectes volants pour cette profession ;D
Image
Ketz

Avatar de l’utilisateur

Raider Débutant
 
8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre
 
Homme

Age : 33 ans
Messages : 39
Inscription : 17 Avr 2011, 10:44
Localisation : Marseille
Jeu TR favori : Tomb Raider 1

Records Arcade : 0

Re: Les aventures de Couetz

Messagepar Babou » 22 Avr 2011, 16:39


Je te réponds en violet car j’ai mal au cerveau. :03:

Dressée sur la table à l’extérieur, une bonne bouteille de Chivas 18 ans d’âge, de la Bud (budweiser) pour les plus faibles et de la Gold Strike pour les plus forts.
Je ne vais pas resservir l’anecdote de la Budweiser servie chez Beefsteak Charlie's dans des jug d’un litre, mais je connais, sûr que ça peut pas faire de mal. Quant à la Gold Strike, c’est absolument incroyable car je recherche cette bouteille depuis des années (avec de vraies paillettes d’or dans la liqueur). MERCI !! J’en avais une que j’ai gardée vide (après l’avoir bue progressivement) un moment avant de la balancer (puisque je n’en retrouvais pas), et j’ai fini par oublier le nom. On peut l’acheter sur le net. 50°, c’est pas pour les enfants !

J’apercevais par-delà ses épaules l’olivier de mon voisin qui ne masquait pas complètement la vue sur la mer divinement éclairée par une large pleine lune.
:D

— Tu bluffes !... C’est ce que j’aurais souhaité dire si je n’avais pas vu une ombre se mouvoir suivi d’un fracas juste derrière elle.
Peut-être que cette ombre dont on saura l’identité plus loin t’a sauvé la mise, va savoir !

Mon ami et moi encore sous le choc, émergeant d’un sommeil éveillé, nous ne réagissons pourtant pas alors que sa bien-aimée d’un bond, laissant tomber les dés au sol, quitta la terrasse et refermera la baie vitrée derrière elle, nous « enfermant dehors ».
Faut m’expliquer comment on peut émerger d’un sommeil éveillé.

Anecdote : Très tôt, un matin, ici à Sens, vers 4 h ou 5 h du matin, j’avais la fenêtre ouverte. Sûrement l’été. J’écrivais. Soudain une ombre s’est profilée dans le carré étoilé de celle ci. Ça m’a intrigué, les oiseaux ne se lèvent pas si tôt. Mais avant même de tenter de réfléchir, l’ombre matérialisée en chauve-souris pénétra dans ma cuisine américaine. Affolée par la lumière, ou aveuglée, je pense que c’est plus juste, elle se cognait contre les murs. J’ai filé vers la porte en coupant l’interrupteur, et derrière cette porte entr’ouverte de quelques cm, dans l’obscurité, avec une torche, je suis restée 20 mn à attendre, à guetter ses déplacements via le faisceau lumineux avant que ce mammifère volant ne retrouve l’espace de sa liberté. Je n’ai pas rouvert la fenêtre pendant quelques mois.
La parole se fait spontanément rythme dès que l'homme est ému, rendu à lui-même, à son authenticité. Oui, la parole se fait poème. (Léopold Ségar Senghor)
Babou

Avatar de l’utilisateur

Lieutenant Adjoint
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Femme

Messages : 9330
Inscription : 08 Déc 2004, 16:43
Localisation : Sens
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 5

Suivante

Retourner vers Cercle des Poètes - Fans Fictions

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Booste le trafic de ton forum