[Novelisation] Tomb Raider is Lara Croft !


Lara est contactée par un puissant syndicat, "Natla Technologies", dirigé par Jacqueline NATLA, qui lui propose de retrouver un fragment d'artefact, caché dans un temple Péruvien...

Modérateurs: Co Admin, Bigs Moderaiders

[Novelisation] Tomb Raider is Lara Croft !

Messagepar Krystos » 17 Juil 2009, 15:43


Le Scion des Atlantes

Chapitre I – Une nouvelle aventure !

Los Alamos, Nouveau Mexique – Printemps 1945

De ses rayons brûlants, le soleil darde sans pitié les vastes étendues désertiques du Nouveau Mexique.
Un crotale se réfugie sous un rocher, espérant y trouver une fraîcheur salvatrice. Le silence est roi, lourd comme des épées de géants suspendues à quelques nuages épars.
Soudain, telle l’éveil brutal des titans de la mythologie, une vibration sourde ébranle le désert, aussitôt suivie d’une explosion aveuglante dont l’onde de choc fait gronder le sol.

Ce nouvel essai nucléaire, comme tant d’autres qui eurent lieu dans les années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale, a l’avantage de mettre en avant la bêtise des hommes et permet au génie scientifique d’atteindre le summum de l’horreur. Non contente d’avoir anéanti la paix naturelle d’un écosystème et l’ordre écologique de notre planète, la race humaine vient de libérer l’essence même du mal !
Dans le cratère de l’explosion, une forme cylindrique, en partie émergée des entrailles de la Terre, étincelle sous la lumière. Comme un mausolée fabuleux verrouillé de mécanismes complexes, l’objet s’anime, s’ouvre et révèle la silhouette d’un corps, augure du crépuscule de l’humanité…
Qui pourrait contrer le destin qui nous guette ? Pour le savoir, il nous faut avancer dans le temps, jusqu’en 1996…

Imperial Hotel, Calcutta, Inde – Novembre 1996

Issue d’une noble famille anglaise, belle, farouche gardienne de son statut de femme autonome et soucieuse de sa féminité, Lady Lara Croft n’est pas Madame tout-le-monde. À la voir à la une de magazines grand public, on pourrait la soupçonner femme de médecin ou d’avocat qui occupe ses journées à préparer réceptions sur réceptions, parties de bridge sur parties de bridge ; qui fréquente les champs de courses et les réceptions mondaines… Il n’en est rien !
Lara Croft est officiellement archéologue de renom et, officieusement, chasseuse de trésors et d’antiquités. Une femme solitaire, téméraire, familiarisée au maniement des armes à feu et, surtout, une personne aux valeurs solidement ancrées qui voue un profond respect aux reliques anciennes et au mythes et légendes qui les accompagnent.
Les fruits de ses recherches trouvent leur place dans les musées, quand ils ne vont pas en sa demeure. En gardant précieusement moult reliques dangereuses dans son inviolable manoir, Lara Croft se place en gardienne de l’humanité.

On pourrait croire que notre chère comtesse vient en ce palace afin d’y passer quelques jours de vacances… Que nenni !
Larson, individu peu fréquentable natif du Texas et amateur de rodéo, lui a donné rendez-vous dans ce somptueux établissement pour discuter affaire.
Miss Croft est déjà copieusement informée quant à cette petite frappe. Simple sous-fifre sans envergure mais à la gâchette facile, incapable de rivaliser en matière de coefficient intellectuel avec un bonobo lobotomisé, il tuerait père et mère pour de l’argent. Mais qu’importe ! Lara est curieuse de savoir ce que ce cher Larson peut bien lui vouloir.

Cela fait déjà une heure que notre aristocrate patiente dans le hall. Elle constate avec flegme que la ponctualité n’est pas une priorité, chez Larson.
Le ventilateur du hall brasse une touffeur moite.
Enfin, une voix fort peu agréable se fait entendre dans le dos de Lara :
« Qu’est-ce qu’un mec peut bien faire pour réussir à attirer votre attention ? demande Larson non sans une certaine dose de lubricité.
— Je ne sais pas exactement, mais vous vous débrouillez plutôt bien ! minaude Lara avec ironie.
— Super ! Mais en fait, c’est pas moi qui vous cherche !
— Ah ? »
La Britannique feint l’étonnement tandis que Larson pose un ordinateur portable sur la table basse avant d’en ouvrir l’écran. L’image d’une femme blonde y apparaît en visioconférence. Larson s’explique :
« Non ! C’est Jacqueline Natla, de Natla Technologie… Vous voyez ? Ceux qui font tout ce qui est beau et qui brille ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !
— La ferme, Larson ! ordonne la femme de l’ordinateur.
— M’dame. »
Miss Natla s’adresse alors à Lara d’un ton sirupeux :
« Jetez un coup d’œil ici, Lara. Quel effet cela vous fait de voir ça ? demande-t-elle en désignant la pluie de dollars derrière elle.
— Je suis désolée ; je fais cela pour le sport ! » tente de conclure Lara en se relevant de son siège.
Mais Natla semble vouloir persuader notre chère Lara de continuer à l’écouter en poursuivant :
« Alors, vous allez adorer ! Le Pérou ! D’immenses montagnes à franchir, des falaises de glaces, les crêtes, les vents glacés… Et !… Il y a ce petit bibelot, un objet millénaire aux pouvoirs mystérieux, enfoui dans le tombeau perdu de Qualopec !… Et il m’intéresse… Partez donc dès demain !… Vous êtes libre, demain ? »
Un grand sourire se profile sur le visage de Lara. Bien que, pour le moment, elle ne sache pas où tout cela va la mener, sa curiosité est suffisamment forte pour tenter l’aventure !






Chapitre II – Qualopec ou la découverte du fragment de Scion

Région montagneuse du Pérou – Une semaine plus tard

Cela fait déjà deux jours que Lara parcourt avec peine les flancs montagneux péruviens, accompagnée d’un guide de montagne local.
Sur la peau de Lara, la morsure du froid est plus douloureuse que mille lames de rasoirs et à peine amoindrie par la chaleur que lui procure le poncho traditionnel. Lara est familière de ce genre de conditions mais cela reste toujours une épreuve difficile à surmonter. Les indications de Natla sont floues mais Lara sait, au fond d’elle-même, qu’elle approche du but.
Lara et son guide s’apprêtent à faire une pause lorsque soudain, devant eux, se dressent deux portes gigantesques incorporées au flanc de la montagne.
Ses prières ont enfin été exaucées. L’entrée de la cité de Vilcabamba qui renferme le tombeau de Qualopec se trouve à l’endroit supposé !
Il reste désormais à trouver le moyen d’ouvrir ces portes. Sur le fronton qui les domine, quatre symboles incas gravés dans la roche attirent l’attention de l’Anglaise. Peut-être s’agit-il de la clef de la cité. Il ne lui en faut pas davantage pour se décider. D’un geste sûr, elle lance vers le fronton un grappin qui s’y accroche au premier essai !
Le grappin solidement fixé, elle en entreprend l’escalade. Une fois là-haut, elle remarque qu’un des symboles est légèrement plus proéminent que les autres . Elle exerce une légère pression dessus.
Le symbole de pierre s’enfonce dans la roche comme s’il s’agissait d’un interrupteur… Aussitôt, un grondement retentit et les deux portes s’ouvrent en grand vers l’extérieur…

Le silence qui règne à présent, occultant jusqu’au sifflement du vent glacial, n’est pas pour rassurer Lara. Quelque chose est sur le point de se produire qui ne présage rien de bon.
En lançant un regard vers le bas, elle constate le regard étrangement figé de son guide. Que peut-il bien observer ? Que se trame-t-il en dessous ?… La réponse lui arrive sous forme de grognements infernaux !
Des loups jaillissent de la caverne, tels les cerbères enragés des portes de l’Enfer, et se ruent sur le pauvre homme qui ne peut que hurler sa terreur. Mais ses cris sont étouffés par la neige et le souffle du vent.
Sans réfléchir une seule seconde, Lara sort son couteau de son étui, sectionne la corde d’un geste sec et saute dans le vide, laissant son poncho s’envoler, dévoilant sa tenue de combattante, montrant cette quintessence de beauté plantureuse et de furie martiale. Pendant sa chute, elle rengaine son couteau et dégaine ses deux magnums dont le feu de mort mitraille, sans pitié aucune, les canidés affolés.
Lara parvient prestement dans le mœlleux de la neige où gisent déjà, pour l’éternité, quatre loups. Mais d’autres carnivores affamés la prennent maintenant pour cible.
C’est avec une dextérité et une rage hors du commun que la miss réussit à se débarrasser définitivement du reste de ses assaillants.
Ses armes dans leurs holsters, elle se précipite vers le corps du malheureux gisant sur la neige maculée de sang.
Comme portée par l’espoir, elle prend le pouls du jeune guide, mais il est malheureusement trop tard pour lui, le trépas l’ayant emporté dans son funeste élan.

Après avoir creusé une tombe de fortune dans la neige et s’être recueillie un moment, Lara se décide à franchir les deux portes qui, en se refermant derrière elle, la condamne à poursuivre plus avant sa quête !
Il ne fait pas bon vivre dans ces cavernes. Le froid y est moins pénétrant que dans le blizzard, certes, mais il n’en est pas moins présent.
Les habitants de cette sombre contrée s’avèrent très vite peu enclins à l’hospitalité. En effet, à peine cinq-cents mètres sont-ils parcourus que Lara se voit attaquées par des chauves-souris de taille remarquable, à l’image de leur agressivité. Mais il en faut bien plus pour décourager notre belle aventurière qui s’en débarrasse facilement.
La difficulté des épreuves qui l’attendent ne sera que croissante. Peu à peu l’agencement des lieux passe de simples cavernes à cité antique. Progressivement, le froid diminue et des îlots de verdure apparaissent.
Après une heure d’exploration, Lara entre dans une salle dont l’issue potentielle consiste en une grande porte close. Comme elle s’avance pour étudier le moyen de l’ouvrir, quelques loups font irruption sans chercher à dissimuler leur animosité… Trop tard ! Une volée de coups de feu suffit à les renvoyer dans le Styx.
Lara remarque un levier sur la droite. Après l’avoir abaissé, elle se rend compte rapidement qu’il lui faudra parcourir rapidement le chemin qui mène du levier à la porte. Cette pièce en forme de grande piscine dépourvue d’eau paraît incongrue, de prime abord, mais l’unique levier – manifestement destiné à l’ouverture de la grande porte – recèle un système d’ouverture à temporisation qui rappelle à Lara que les architectes d’antan étaient naturellement enclins à la prudence.
À son second essai, Lara abaisse le levier et se hâte de franchir la porte avant sa fermeture. Elle gravit vivement des marches vers une nouvelle pièce, s’évertuant à éviter les flèches empoisonnées qui sont projetées dans le passage.
Arrivée dans la salle suivante, elle n’observe rien, aucune issue, juste un cul-de-sac.
Elle avance d’un pas lorsque, tout à coup, le sol se dérobe sous ses pieds, la faisant chuter au second étage d’un vaste corridor. Lara découvre. Fébrilement, elle cherche le levier qui lui ouvrira les portes de la si convoitée cité de Vilcabamba. C’est au niveau supérieur qu’elle le découvre et le manipule avant de descendre vers le pas de la porte.

L’excitation de Lara est à son comble. Devant elle se dresse enfin la légendaire Vilcabamba… C’est à peine croyable. Son corps tout entier en devient fébrile, à tel point qu’il faudrait qu’elle se reprenne en main. Mille dangers la guettent encore, et elle est loin d’en voir la fin.
Le décor est somptueux. Une réalisation humaine parfaitement conservée, préservée du temps à l’abri de la montagne.
Lara admire ce qui semble être la place centrale de la cité. Un petit bassin en orne le centre et, tout autour d’elle, sont éparpillées plusieurs maisons de pierre brute surmontées de toits de chaume.
Séduite, grisée, Lara est troublée par l’arrivée soudaine d’une meute de loups plus hargneux les uns que les autres. Sortant ses deux magnums et virevoltant à droite et à gauche, elle fait taire promptement ces fauteurs de trouble.
Décidément, ces canidés infestent les lieux ! Ils sont pires que des cafards dans une cuisine. Cela devient lassant.
La menace des fauves écartée, Lara entreprend l’exploration du village en toute quiétude et tente de trouver une voie de poursuite vers le tombeau de Qualopec.
Errant çà et là dans les rues, elle s’immobilise devant une porte malheureusement fermée à clef. Il lui faut trouver cette clef coûte que coûte !
Elle rallie aussitôt la grand’place, afin d’y voir plus clair, et y remarque un détail qui lui avait totalement échappé lors de son premier passage. L’entrée d’une ruelle habilement camouflée par un jeu d’ombres et de lumière lui saute brusquement au yeux. En s’engageant dans cette rue, elle trouve une porte qu’elle ouvre facilement grâce à l’interrupteur mural situé à proximité.
Une fois à l’intérieur, elle emprunte un escalier qui l’amène vers le second étage de ce qui semble être un atelier où l’on travaillait les peaux de bêtes, et plus précisément les peaux d’ours dont un exemplaire bien conservé orne encore la pièce.
Une fois dans au second étage, elle remarque une ouverture faisant office de fenêtre qui donne vers une autre ouverture, Sans hésitation, elle prend de l’élan et saute vers cette ouverture pour se retrouver dans une pièce sombre, dépourvue de toute issue. Et inutile d’espérer repartir en sens inverse. L’accès y est trop haut et hors de portée, désormais.
Lara décide alors de parcourir chacun des murs de cette pièce, prêtant le regard au moindre détail qui l’aiderait à s’en sortir. La solution est vite trouvée : le coin inférieur gauche du mur d’en face semble plus clair que le reste des parois. En effet, il s’agit tout simplement d’un bloc de pierre poreuse que Lara parvint aisément à pousser vers l’avant, libérant ainsi un nouveau passage vers une petite pièce annexe où attendaient une clef et une idole d’or.

Lara ne sait pas encore si ce précieux objet a une quelconque utilité mais, par pure précaution, elle le fourre dans son sac à dos avec la clef. Après tout, il est probable qu’elle ne soit pas là que pour faire joli !
Ayant trouvé une issue en explorant le second étage de la pièce où elle se trouvait, Lara se dirige désormais vers la porte mystérieuse de tout à l’heure et insère la clef dans la serrure. La porte s’ouvre silencieusement sur un nouveau passage dans lequel elle pénètre prudemment.
Ce qu’elle découvre alors est tout simplement magnifique ! Au fond d’une immense caverne se dresse ce qui ressemble fort à un temple.
Malheureusement, il lui faut une fois de plus se débarrasser d’une meute de loups
Elle entre dans le temple par la seule des trois portes qui soit ouverte. Après avoir longé un long couloir, elle arrive dans une salle d’eau où elle a l’occasion de mettre en pratique ses connaissances en varappe. Une fois en haut, elle abaisse un énième levier, ce qui ouvre la deuxième porte du temple.
Où cela va-t-il la mener ? Elle se serait bien penchée sur la question si une lame à balancier dans le couloir n’avait pas manqué lui trancher le buste !
Ce n’est qu’après avoir évité deux autres lames que l’exploratrice arrive enfin devant une porte qu’elle pense ouvrir grâce au levier situé sur le côté. À son grand regret, les choses se déroulent tout autrement : une trappe s’ouvre sous les rangers de Lara qui choit dans l’eau.

Nageant dans un dédale aquatique, Lara émerge enfin au centre d’une piscine, en plein milieu d’une grande pièce à deux étages sur laquelle un gigantesque ours brun veille avec zèle.
Une lourde herse protège une porte de pierre, mais il n’y a aucun levier, aucune serrure aux alentours. Lara plonge à nouveau, espérant trouver un autre accès éloigné du plantigrade. Il ne lui faut pas longtemps pour découvrir un tunnel immergé qui l’amène jusqu’à un escalier qui grimpe vers le second étage.
Là, au fond d’un vestibule, Lara abaisse un levier, ce qui ouvre la herse située au rez-de-chaussée. En sécurité sur ce haut promontoire, Lara liquide tranquillement l’ours querelleur de quelques ogives 9 mm bien placées.
En approchant la porte, Lara comprend enfin le rôle de l’idole d’or qu’elle porte dans sa musette. En effet, ce bibelot n’est autre qu’une clef qu’elle insère dans l’empreinte-serrure. La porte s’ouvre alors et la quête peut se poursuivre.

Cela fait presque une demi-journée que Lara explore les entrailles de la montagne. La fatigue commence à lui peser. Seulement, c’est loin d’être fini ! Lara est encore à mille lieues de trouver le tombeau de Qualopec. D’autre épreuves plus audacieuses et plus périlleuses encore l’attendent au tournant. Un sentiment étrange et angoissant l’envahit. Elle pressent une suite des événements qui pourrait lui coûter la vie. Elle s’oblige sur le champ à se ressaisir et à rester concentrée sur son objectif, à puiser en elle la force nécessaire pour continuer sans faillir. Tout n’est que question d’organisation mentale ; gérer son stress et ses forces tout en restant optimiste quant à la suite des événements.
Plus facile à dire qu’a faire, mais il le faut.
Après s’être octroyée une petite pause et s’être restaurée de viande lyophilisée et de gâteaux secs, Lara se remet en route.
Parcourant un long couloir humide et sombre, elle débouche finalement dans une caverne. L’obscurité fait place à davantage de lumière, et le froid cède la place à une douce chaleur… Étrange !

Peu à peu, le silence fait place bruissement d’une cascade. Lara est sur la rive droite d’un petit cours d’eau tumultueux.
À sa gauche, en remontant le cours du torrent, un chemin tortueux mène à un engrenage à neuf roues dentées dont trois sont manquantes.
À sa droite de Lara, en revanche, la petite rivière se termine en vertigineuse chute d’eau au milieu d’une vaste grotte.
La route à suivre est plus qu’évidente ! Elle opte pour le chemin de droite.
D’un gracieux plongeon, telle un ange descendu du ciel, Lara se jette du haut de la cascade et plonge dans l’eau froide de la mare.
En sortant de l’eau, elle se débarrasse de deux loups qui traînaient dans le secteur… Ça commence à devenir routinier.
Une seule issue : un couloir, dans la paroi de la grotte opposée à celle de la cascade, dans lequel elle s’engage.
Après seulement quelques instants de marche, Lara éradique quelques canis lupus lupus (encore !…). Elle poursuit, grimpant de hauts rochers puis redescendant de l’autre côté, et découvre un spectacle presque irréel.
Devant ses yeux ébahis se dresse une interminable et verdoyante vallée au climat quasi tropical ! Au-dessus de sa tête plane un ciel étoilé, probablement artificiel mais la magie et la beauté sont bien présentes !
Comment une telle merveille existe-t-elle ? Quel sorcellerie a produit cela ?… La réponse est pourtant claire ! Seuls les immenses pouvoirs du Scion ont pu générer ce mini univers. Mais devant la beauté de ce paradis, Lara ne doit pas perdre sa vigilance proverbiale car bien des dangers y sont camouflés !
Comme pour corroborer ses pensées, un événement encore plus inattendu survient, bien moins agréable et nettement plus hostile… et il court droit dans sa direction.
Un duo de velociraptors fonce vers Lara à bride abattue, dents et griffes acérées, prêts à la déchiqueter en lambeaux.
Ses deux guns bien en mains, Lara ouvre le feu, mais l’agilité et la vitesse d’exécution de ces monstres préhistoriques la force aux parades les plus acrobatiques. Sautant deçà-delà, plongeant et roulant au sol, esquivant adroitement les coups de dents, échappant aux coups de queue, Lara peine à cribler de balles ses assaillants. Ce n’est qu’après un long combat et quelques hématomes, heureusement sans gravité, qu’elle sort victorieuse de cette joute bruyante et agitée. Elle croit en avoir fini avec ces monstres, mais elle se trompe !

Lara poursuit sa progression dans la vallée perdue. Elle contemple, à quelques mètres au-dessus de sa tête, les vestiges d’un pont suspendu en bois dont il manque la moitié de la travée centrale, lorsqu’un bruit sourd l’immobilise ; un bruit aussi insolite qu’anormal, une vibration dans le sol ; un bruit inquiétant comme un pas de géant ; un bruit qui se répète soudain et dont le rythme s’accélère tout en devenant plus fort et plus intense, jusqu’à faire trembler le sol.
Mais quelle créature peut bien produire pareil vacarme ? Et surtout, quelle peut être sa taille ? Elle doit n’être rien moins que monstrueuse. Lara n’a pas à se poser très longtemps la question !
L’épouvantable vérité se divulgue rapidement ! Deux yeux jaunes, un regard effrayant, des dents affûtées comme des poignards, un rugissement tout droit sorti des enfers… neuf mètres de haut, quelques tonnes de terreur et de soif de sang !
Un Tyrannosaurus rex se précipite vers notre héroïne !
Bien qu’elle n’ait jamais été confrontée à ce genre de monstre, Lara sait d’instinct qu’il lui faut agir vite. Que faire ? Fuir ou attaquer ? Si elle fuit, le tyrex n’aura que quelques enjambées supplémentaires à effectuer pour la réduire en catastrophe ferroviaire. Alors, il ne reste que l’attaque !
Esquivant une première attaque, Lara dégaine ses flingues et entretient un feu nourrit sur son infernal assaillant tout en courant en tous sens et en faisant volte-face à chacun de ses changements de direction.
Faisant marcher sa machine à souvenirs autant que faire se peut, Lara se rappelle avoir lu que les tyrannosaures étaient de terribles prédateurs – bien entendu, et Lara se garderait bien, en cet instant précis, de contredire cette théorie – mais également qu’ils avaient un point faible non négligeable : leur propre masse corporelle. La moindre chute et c’est la mort, ou au pire, de graves blessures internes.
Faisant appel à toute sa dextérité, Lara s’efforce de viser l’un des yeux du monstre afin de lui infliger un handicap supplémentaire. Après une dizaine de tirs manqués et plusieurs morsures évitées de justesse, une balle crève un oeil de la bête, ce qui la déstabilise immédiatement. Cet avantage en poche, Lara se court entre les pattes du monstre tout en tirant par rafales. Sa vue affaiblie et ne sachant plus ou donner de la tête à force de tourner en rond, le titan perd l’équilibre et s’effondre lamentablement ! Le choc est tel que cette seule chute suffit à l’envoyer en enfer, laissant Lara poursuivre sa route.
En avançant plus loin dans la vallée, au détour d’un virage, Lara aperçoit une sorte de temple creusé dans la roche et surmonté d’un fronton posé sur des colonnes.
Tout semblant calme, Lara s’en approche quand, soudain, trois velociraptors foncent dans sa direction. Après avoir occis un tyrannosaure, se débarrasser de ces reptiles ridicules n’est qu’une formalité exécutée en une poignée de secondes.
Lara pénètre dans l’édifice et, sous une fontaine, plonge dans un bassin empli d’une eau claire au fond duquel l’attend une roue dentée.
Une première étape de franchie ; et voilà la belle qui se remet en quête d’autres rouages.

Avant d’explorer plus avant la vallée, Lara entreprend une petite excursion sur le pont suspendu. Dans la paroi rocheuse à sa droite, elle constate une l’entrée d’un passage et s’y engage aussitôt. Au bout de ce long couloir accidenté, du côté du pont où elle émerge, elle ne trouve rien à ramasser. Frustrée, elle prend quelques mètres d’élan et bondit vers l’autre partie du pont où, bingo ! elle trouve une deuxième roue dentée.
De retour sur le plancher des vaches, elle explore chaque recoin, chaque plan d’eau, jusqu’à émerger dans une caverne où, après avoir éliminé un raptor et gravi un impressionnant amoncellement de rochers abrupts, elle s’empare du troisième et dernier rouage.
Les trois éléments en main, elle quitte cette vallée et s’en retourne au mécanisme à engrenage qu’elle avait remarqué tout en amont du torrent. Une fois sur place, Lara applique une par une les roues dentées et, à l’aide d’un levier, remet en marche le mécanisme ancestral.
Le grondement de la cascade fait subitement place au silence. Un barrage vient de se mettre en place en plein milieu de la rivière, empêchant l’eau de chuter dans la grande grotte. Curieuse de savoir ce que cela a engendré, Lara redescend donc dans la grotte à la cascade ou elle découvre une entrée qui, jusque-là, était cachée par la chute d’eau.
Lara s’y engage, sentant approcher le dénouement de l’affaire.

Parcourant un long couloir tortueux, Lara aboutit à la croisée de quatre couloirs, dont celui d’où elle vient.
Le premier, celui de gauche, est scellé par trois grilles se succédant de près. Le deuxième, celui d’en face, monte en pente douce et ne semble pas présenter de danger immédiat. Lara décide d’y pénétrer et d’aller voir de plus près la lueur qu’on distingue à l’autre extrémité, mais alors qu’elle avance tranquillement, elle se retrouve soudain nez à nez avec une énorme boule de pierre qui roule dans sa direction dans un grondement de tonnerre et l’oblige à faire volte face pour revenir au pas de course à la croisée. Le danger passé, Lara avise le troisième couloir. Il est obturé par une porte solide mais Lara remarque la présence d’un levier qu’elle entreprend d’abaisser immédiatement. Et en effet, la porte s’ouvre, permettant à deux raptors furibonds de s’en prendre à notre Anglaise préférée.
Devant tant de pièges précautionneusement mis en place, Lara ne peut que supposer qu’elle se trouve enfin dans le tombeau de Qualopec. Souhaitons que cela ne devienne pas le sien !
Lara s’engage dans le troisième couloir qui la mène à une seconde croisée de chemins.
Au-dessus de chacune de ces issues est gravé un symbole. Les mêmes que ceux gravés au-dessus de la porte géante qui garde l’entrée des cavernes. Le ton jaune-orangé donne presque la nausée à Lara. Seules les sculptures et statues représentatives de divinités Inca sauvent l’ambiance.
Instinctivement, Lara choisit l’issue de droite, ce qui la mène dans une grande pièce où l’attend une énigme. Lara doit faire se mouvoir deux gros blocs de pierre à l’aide de divers leviers, dans le but d’atteindre une alcôve en hauteur où la manipulation d’un levier permet de lever une des trois herses du « premier couloir ».
Lara se met alors en route vers la seconde énigme. Là, Lara doit déplacer, par sa seule force, des blocs de pierre derrière lesquels un petit local recèle un levier que Lara atteint en sautant par dessus une fosse hérissées de pieux acérés. Il en faut bien davantage pour décourager notre Lara qui ne se plaint pas de tomber sur un piège aussi ridicule, pour une fois. Elle abaisse le levier, ce qui lève la deuxième grille du « premier couloir ».
Il ne reste plus qu’une énigme a résoudre et la dernière grille s’ouvrira.
Lara revient à la seconde croisée et emprunte le dernier couloir. Elle arrive dans un hall vide où, juste devant ses yeux, un dernier levier semble la narguer. Aucun piège apparent mais les apparences sont trompeuses. En abaissant le levier, Lara voit le sol se dérober sous ses pieds et glisse dans une salle où elle doit affronter une meute de loups. Ces charmante bêtes commençaient à lui manquer, et cela lui rappelle que l’on est quand même au XXe siècle.
Une fois ces charmants meurtriers expédiés en enfer, Lara pousse un bloc de pierre qui camouflait une sortie et grimpe dessus pour y trouver le dernier levier.

Les trois grilles sont enfin levées. Lara revient à la seconde croisée, puis à la première, et s’engage enfin dans le « premier couloir ». Passé un angle, Lara parvient à des marches richement décorées. Des statues de divinités ornent les murs aux couleurs chaude et vives. C’est du bonbon pour les yeux !
Plus aucun doute… La chambre funéraire n’est plus très loin. Faisant fi des fléchettes projetées de chaque coté des murs, Lara monte le large escalier jusqu’à la chambre funéraire. Son cœur bat la chamade.
Devant ses yeux, flottant au-dessus d’un autel de pierre... un fragment du Scion ! Lara n’en croit pas ses yeux. Le Scion existe bien ! Ce n’est donc pas qu’un mythe ; ce qui signifie que l’empire Atlante a peut-être bel et bien existé.
Avant de s’emparer du Scion, piquée par la curiosité, Lara s’approche du monarque momifié, resté assis sur son trône dans toute sa noblesse. Lara contemple d’un regard empreint de respect la dépouille du souverain lorsque, tout à coup, l’un des gardiens momifiés du roi semble se précipiter droit sur Lara… pour retomber lourdement au sol.
Il s’en est fallu de peu que Lara n’ait une crise cardiaque. Remise de ses émotion, elle s’avance alors calmement vers l’autel. Tout en retenant sa respiration, d’un geste précis, elle empoigne le fragment de Scion. C’est alors que la chambre mortuaire est prise de trépidations. Des pierres énormes tombent du plafond et s’écrasent sur le sol ébranlé par la violence chocs. Lara ne perd pas une seconde et sort par un couloir pentu qu’elle croit reconnaître. Le « deuxième couloir » ! Celui qu’une grosse boule de pierre avait dévalé pour écraser Lara ! Quelques enjambées plus loin, Lara doit exploiter toute sa dextérité pour éviter les roches qui tombent du plafond. Parvenue à la première croisée des chemins, elle échappe de peu à la chute d’une énorme roche et fonce dans le couloir qui mène à la cascade.

Comme elle arrive dans la caverne de la cascade, Lara essuie des impacts de balles. La riposte ne se fait pas attendre. Entre deux coups de feu, elle reconnaît son assaillant qui n’est autre que le fielleux Larson.
Un jeu de tirs s’engage entre eux mais c’est Lara qui obtient le dernier mot en l’immobilisant d’une balle dans la cuisse. Lara procède alors à un petit interrogatoire tout en le tenant en joue de ses deux flingues :
« Bon, vous avez mon attention maintenant, mais je ne sais pas si j’ai la vôtre… Allez !
— Je vais vous en faire bouffer, de l’avoine, moi ! lui lance par défi l’immonde Larson en tentant de se relever.
— Mais oui !
— Vous et ce satané morceau de Scion !… Si vous y tenez tant que ça, je vais vous le coller dans le…
— Attendez ! Vous parlez de l’artefact, là ?
— Un peu mon n’veu ! Je vais vous le… s’énerve-t-il en montrant les poings.
— Oh la ! Du calme ! Un morceau, vous disiez ? Ou est le reste ?
— Miss Natla a mis Pierre Dupont, sur l’affaire !
— À quel endroit ?
— Ah ! Vous n’êtes pas assez rapide pour lui !
— Donc, je perds du temps à discuter avec vous ici ?
— Moi, je ne sais pas du tout où il court, avec ses petites pattes de pied tendre ! Allez demander à Miss Natla ! »
Profitant d’un moment d’inattention de Lara, Larson tente de la désarmer ; mais ayant vu le coup venir, Lara l’assomme d’un coup de pied retourné avant de conclure :
« Merci ! Je vais… »
I Am Fucking Crazy...But I Am Free
Krystos

Avatar de l’utilisateur

Raider Accro
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Homme

Age : 34 ans
Messages : 912
Inscription : 21 Sep 2006, 19:52
Localisation : Arras
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: [Novelisation ] Tomb Raider is Lara Croft !

Messagepar Phantom_Blue » 17 Juil 2009, 19:48


Excellente idée d'écrire les niveaux de Tomb Raider. C'est comme voir une vidéo jouée par un joueur. Je vais lire ça avec attention. 8)
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 801
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: [Novelisation ] Tomb Raider is Lara Croft !

Messagepar Krystos » 11 Jan 2010, 21:35



Chapitre III - St-Francis ou La traitrise dévoilé



Bureau de Jacqueline Natla - New-York, Trois jours plus tard.

Le silence mortuaires des tombes péruviennes fait place au chahut et a l'agitation New-yorkaise. Scène quelque peu insolite, un forme humaine apparait sur la cabine d'un ascenseur extérieur d'un des haut building de cette grande ville qu'est New-York . Ce building n'est autre que celui qui renferme le siège social de Natla Technologies et la forme humaine n'est autre que Lara.
Mais pourquoi ressent elle le besoin de ne pas faire comme tout le monde, il aurait été si simple de prendre l'escalier ou l'ascenseur de manière plus orthodoxe mais non... Pas facile ou pas assez grisant peut être, mademoiselle préfère un autre moyen qui, cela va sans dire, lui éviteras un affrontement avec quelques vigiles de sécurité.
Les bureaux de Natla se situant au dernier étage, il sera d'autant plus facile d'y accéder ainsi en arrivant directement sur le toit .

Lara est encore secoué de rage d'avoir appris la trahison de Miss Natla. Elle n'as été qu'un jouet parmi tant d'autre et c'est une chose que Lara ne peut admettre et désormais si elle doit récupérer le Scion des Atlantes se seras pour son propre compte.
Après avoir ressasser encore et encore son plan d'action dans la tête, Lara sort un chalumeaux de son sac a dos et commence a bruler le câbles porteur de la cabine. Le câble rougeoie peu a peu et un a un les filament d'acier du câble commencent a céder sous la chaleur. Quelques secondes après et Lara et entrainé à une vitesse vertigineuse vers le haut par le contrepoids de la cabine, tandis que cette dernière s'écrase, une centaine de mètres plus bas.
Sentant qu'elle est sur le point d'arriver vers le toit, elle retient son souffle et lâche le câble. Encore entrainer vers le haut a cause de la vitesse, Lara effectue une légère poussée en avant enfin de chuter sans trop de dégâts et sur ses deux jambes sur le toit de l'immeuble.

Après être entrer dans le bureau de Miss Natla, elle même, Lara découvre dans l'un des tiroirs de son bureau un étrange manuscrit écrit par un moine du nom de Frère Derbert de la Folly Saint Francis datant de l'an 1573.
En feuilletant ce précieux ouvrage, Elle y découvre une gravure du Scion qu'elle compare a son fragment et commence a lire le texte qui y est annexé.
" Je suis maintenant, ici, a St-Francis et d'autres tentations me tourmentent. Une rumeur parmis mes frères prétend que sous notre monastère, repose le corps de Tihocan ! Un des trois monarques légendaires du continent perdue d'Atlantide...Et qu'il a garder son fragment du Scion des Atlantes. Le pendentif divisé, partagé entre trois souverains dont les pouvoirs sont si immenses, bien plus immenses que ceux du créateur. Je suis baigné de sueur en l'imaginant si proche de ma dépouille mortel. Chaque nuits, je me flagelle pour chasser ces fantasmes, mais je sais que c'est une épreuve."

Ainsi, le deuxième fragment de Scion se trouverait dans les tréfonds de la Folly St-Francis ! Il n'y as pas une minute a perdre. Ayant trouver une cartographie de l'emplacement du lieux dit, Lara prend soin de noter les coordonnées qui lui seront nécessaires et remet tout en place histoire de ne pas trop dévoilé ses intentions.
Grâce a ses nombreux contacts, Lara réussit rapidement à mettre en place son voyage en Grèce ou se trouve la fameuse Folly St-Francis.
Sillonnant les route montagneuse de ce pays merveilleux, Lara se voit déjà de retour, tranquille, chez elle, loin de cet enfer.
A deux kilomètre du site, elle décide de continuer la route a pied.
Emportant le strict minimum, elle se met en marche. Après vingt minute de marche sous un soleil presque couchant, elle approche d'un flanc montagneux ou tout en haut se dresse le monument.
Phénomène inquiétant, un filet de fumé semble s'élever de là haut. Que cela peut il être ? Il n'y as qu'une façon de le savoir...Grimper !
Équipée pour la varappe, Lara commence alors l'ascension du flanc, bien déterminée a en finir avec tout ce désastre.
Une fois arrivé sur place, Lara se rend compte que la fumée n'était du qu'a un feux de bois mal éteint ou, de part et d'autre, des boites de conserve jonchent le sol parmi tant d'autres détritus. S'approchant du feux, Lara se baisse en ramassant une boite de haricots en susurrant :
— Pierre ! Sale Pollueur !
Lara se relève doucement devant l'imposante Porte de bois vert fermant l'entrée du Sanctuaire ou elle se concentre deux minute sur son plan d'action avant de finalement en pousser les portes.

A peine quelques secondes que Lara est entrée que déjà les ennuies commencent ! Cette fois ce sont deux lionnes qui la prennent pour cible. Lara se met alors a les mitrailler de ses guns, ce qui fait une occasion merveilleuses de les chauffer un peu. Un peu plus tranquille, elle prend le temps d'observer l'endroit ou elle se trouve.
De part et d'autre de la pièce, deux rangés de colonnes brisées pour certaine, nickel pour d'autres et de hauteurs différentes. Toute au fond se trouve un temple incrusté à même le mur et plusieurs mètres plus haut, une corniche ou se trouve une porte.
Le tout est de savoir comment ouvrir la porte du temple et celle a l'étage. Lara fouille alors de fond en comble l'immense pièce. Près de la porte, un bloc de pierre se trouve dans une renfoncement du sol assez grand pour y déplacer le bloc sur la longueur.
Par pur instinct et logique primaire, Lara Pousse le bloc vers la partie du sol ou y est gravé le symbole Oméga. L'effet est immédiat mais la surprise aussi. La porte du temple s'ouvre lentement sur...Une horde de Gorille en rogne qui fonce tête en avant vers la belle.
Une fois de plus Lara va faire ami ami avec le règne animal.
Ce détail régler, Lara pénètre dans le temple ou elle trouve un levier qu'elle actionne, ouvrant ainsi la seconde porte. l'issue enfin accessible, Lara envisage l'ascension des colonne afin de la rejoindre.
Mais a peine met elle un pied hors du temple que la pauvre est assaillie de coup de feu et ces coups de feu ne peuvent provenir que d’une seule personne....Pierre.
L’ayant aperçus derrière une colonne, Lara commence a répliquer mais au bout de quelques tirs, Pierre se volatilise. Bah quel importance, elle s’en occuperas plus tard. Pour l’heure il est temps de commencer ascension des colonnes. Seulement la colonne la moins haute reste encore trop haute pour y grimper. Mais ce n'est qu'une question de temps. Le bloc sera de taille idéal pour y remédier.
Une fois en hauteur, Lara se met a sauter de colonne en colonne jusqu'à arriver vers l'issue dans laquelle elle s'engage .

Après avoir affronter deux, trois Crocos de passage et passer de tunnel en tunnel, couloir en couloir, Lara débouche dans une immense mais sublime salle à l'architecture divinement Grec .
Dieu soit loué, la miss n'est pas sujet au vertige car cette pièce offre une profondeur vertigineuse et ce mot prend la toute son ampleur .
Mais cette pièce est aussi immense que l’est la complexité de l'énigme a y résoudre !
Quatre portes renfermant chacune une épreuve donnant accès a une clé.
Chaque portes Portent les noms suivant : Damoclès, Thor, Atlas et Neptune.
Les porte ne peuvent être ouverte que grâce a des levier disséminer eux aussi sur les parois des murs
Dans la pièce ou se trouve Lara , une structure centrale. Seule point d’accès possible vers les portes ancré dans les parois des murs.
Depuis l’endroit ou elle se trouve, elle aperçoit en contre bas une porte sceller par quatre immense épée et quatre point lumineux de couleur diofferentes qui semble être les serrures des clé a obtenir.
Après avoir fait le point sur la suite des événement, Lara commence alors la descente vers le premier levier...le levier de Damoclès !
Au fur et a mesure de sa descente, elle doit affronter quelques chauve souris un peu trop entreprenantes.
Arrivée au levier, elle actionne et remonte d’un etage pour pénétrer dans la premier salle .
Avant d’avancer plus loin dans la pièce, lara tente de se rappeler l’histoire de Damoclès.
D’après ses souvenirs, Damoclès était avide de pouvoir et lors d’un repas avec le roi, il se rendis compte qu’une lourde épée était suspendus au dessus de sa tête, prête a lui fendre le crane a n’importe quel moment. Ceci étant pour lui montrer que le pouvoir était un danger omniprésent prêt lui tomber dessus au moment ou on s’y attend le moins...du moins c’est a peu près cela dans les grande ligne .
Ceci fait, lara entre dans la piece et en levant les yeux au plafond remarque une horde d’épées toutes suspendus au dessus de sa tête.....la légende se concrétise ici !
Au fond de la piece, un petit piédestal avec une clé l’attend . A peine s’en empare t’elle que 5 épées tombent d’un coup au point du piédestal. Lara les esquivant de justesse se decide donc a partir mais cette fois a pas de loup, observant les ombres de chaque épée sur le sol . Sage précaution qui lui évite de se faire transpercer a plusieurs reprises.
Enfin de retour dans la pièce principale, Lara part actionner le deuxième levier...Levier d’Atlas.
Atlas contrairement aux trois autres n’était pas un dieu mais un Titan condamner a porter le monde sur ses épaules.
Une fois dans la salle d’atlas, une statue d’atlas fait face a Lara. Avançant prudemment vers cette statue, elle ne tarde pas a voir une petite issue dans laquelle elle s’engage et trouve la clé.
Sensation étrange, aucun piège ne s’est déclenché mais Lara n’est pas encore sortie.
En effet, Lara sort donc pour se ré aventurer dans la salle d’Atlas mais deux pas vers la sortie suffisent à provoquer un grondement qui ne provient que de l’immense boule de pierre, représentant la terre qui reposait sur les épaules de la statue d’Atlas . La boule tombe alors sur le sol et se met à dévaler vers Lara a une vitesse folle.
L’adrénaline a son taux le plus fort pousse Lara dans un Sprint affolé vers la sortie ou elle réussis a s’engouffrer saine et sauve !

Que d’émotion ! Mais ce n’est pas finis. Il reste encore deux portes et donc deux fois plus de dangers .
Il est temps alors de s’aventurer dans la salle de Thor !
Thor ou Zeus dans la mythologie Grec n’est autre que le Dieu des Dieux. Maîtres de la foudre et du tonnerre il est également le père d’Héphaïstos, dieux forgerons et époux d’Aphrodite déesse de l’Amour et de la Beauté .
Quelles épreuves peut bien l’attendre dans cette salle ? La seule façon de le savoir c’est d’y pénétrer .
Le levier annexe enclenché et c’est choses faîte !
Lara pénètre donc dans la salle de Thor qui est en faîte diviser en deux .
Dans la première partie, une Orbe libérant des décharges électriques foudroyante ...aussi aveuglé par les décharges électriques Lara ne peut apercevoir la deuxième partie de la salle.
Lara doit alors s’amuser a zigzaguer comme une folle pour eviter les décharges mortel afin de pouvoir atteindre l’autre bout de la salle .

Après quelques coup de frayeurs, la miss parvient enfin dans la deuxième partie de la salle.
Cette partie de la salle est quasi dépourvue de décoration mais quelle importance.
Un immense Marteau ( certainement le symbole d’héphaïstos, Fils de Zeus ) se trouve en plein milieu de cette pièce en position relevé .
Sur sa droite, une plateforme surélevé qui lui est impossible d’atteindre .
En passant sous la masse du marteau, un bruit sourd se fait entendre.
Lara comprend alors ce qui se passe. Si elle reste plus longtemps elle se feras écraser comme une blatte .
Aussi en y réfléchissant, la masse lui permettrais d’atteindre la plateforme en hauteur.
Lara se place alors sous la masse et y reste quelques seconde avant de sauter en arrière de justesse pour éviter l’aplatissement fatale.
La masse enfin au sol, elle grimpe dessus et saute vers la plateforme ou elle pousse un bloc de pierre lui permettant d’atteindre une alcôve ou elle trouve enfin la troisième clé.
Reste maintenant plus qu’une clé a trouver...la clé de Neptune !
Lara se met donc en quête d'ouvrire la porte et la voila prête a affronter enfin la dernière épreuve.
Dans la salle juste un bassin richement décoré et pas de pièges apparents. La seul condition afin de réussir cette épreuve consiste en de bonne capacité pulmonaire et dieu seul sait que Lara en possède.
En effet, en plongeant dans ce bassin Lara s'engage dans un dédale sous marin ou elle affronte courant léger et puissant mais de la seule force de ses jambes, elle parvient néanmoins à sortir la tête de l'eau et sous ses yeux repose la dernière clé.
Le retour n'en n'est que plus facile puisque le courant qui la gêner et maintenant la pour la pousser aisément vers la sortie .

Les quatre clé enfin en main, elle commence alors sa descente vers la lourde porte . Ce n'est sans compte la présence de deux lions qu'elle ne manque pas de renvoyer en enfer. Une à une, elle insère les clés dans leur serrure et chaque épée se retire libérant la porte qui s'ouvre vers l'inconnue...
La suite des péripéties vont donner du fil a retordre a la belle. En passant la porte, elle se retrouve devant un bassin ou un crocodile l'attend de pied ferme, quelques coup de feu suffisant à le terrasser, elle plonge alors et en suivant un passage sous marin, elle émerge dans une immense grotte ou face a elle se dresse un temple somptueux encastrer dans la roche mais aussi de félidé un peu trop présomptueux a son gout. Débarrassé de ces gêneurs, Lara commence a explorer l'intérieur du temple mais toute issues semblent impraticable. Ce n'est qu'en ressortant qu'elle observe une issue dans la roche situé en hauteur près du temple.
Aider par divers bloc de pierre, elle parvient a atteindre cette issue.
Finalement, elle débouche sur ce qu'on pourrait appeler sans vanité "la découverte archéologique du siècle" ! Une immense Arène antique, décoré avec un gout certain l'entour. Bouche bée devant un tel spectacle, elle ne prête pas attention aux bruits de pas lui faisant face jusqu'à ce qu'une balle lui siffle derriere l'oreille provoquant en elle une rage non dissimulé !
Pierre est de retour. Les échanges de coup de feu recommence mais il semblerait que la fuite soit une habitude chez ce cher monsieur Pierre !
Soit c'est la peur qui le pousse a faire ceci ou il s'amuse avec Lara et c'est un jeu très dangereux quand on connaît la Belle .
Quoiqu'il en soit, il temps de descendre dans cette arène et de venir a bout de cette quête avant que Pierre ne fasse main basse sur le fragment du Scion avant elle.
Il ne pas même pas une minute avant que Lara ne voit surgir Lion, Gorille et crocodile ....Il fallait s'en douter, il s'agit d'une arène de cirque antique, cirque et bestiaux vont de paire.
Et la voila partie dans un nouveau jeu d'acrobaties et de saut mêlée de coup de feu. Le combat est rude mais comme a son habitude, elle réussis a se débarrasser de ses assaillants plutôt nombreux cette fois. Les pires étant les gorilles qui trouver drole de lui balancer des blocs de pierre dans la figure.
Cette immense arène ou elle pensait vadrouiller ad vitam aeternam n'est en faîte qu'un "sas" vers la suite des aventure. En effet, en farfouillant un peu dans les divers salles du Colisée, Lara finit par trouver une vieille clé rouillé lui ouvrant une grille dans l'une des tribunes de l'édifice. Une grille qui va l'amener la ou jamais elle n'aurait pensée mettre les pieds un jour !

Après avoir passé la grille, Lara s'engage dans un dédale de couloir jusqu'a déboucher dans les....Palais de Midas !
La légende voulait que le roi Midas, du simple touchait de la main, transforme tout ce qu'il touchait en Or. Lara esquissa un sourire en passant au problèmes relationnels que cela pouvait engendrer avec son épouse .
Lara arrive donc dans les palais du roi mythique en immergeant d'un bassin richement décoré...ornée de Dauphin, ces décoration lui faisait pensait au célèbres fresques du temple de Cnossos en Crête.
Toujours est il que la beauté des lieux la laisse sans voix. Aussi est il temps de se remettre au travail . Lara arrive alors dans une grande salle ou elle est soudainement attaqué par des Gorilles qui semblaient gardait les lieu. Après les avoir éliminé un a un, elle commence a observer de fond en comble la piece.
Pour résumé : Quatre porte et cinq levier. Au dessus de chaque porte, des symbole grec, toujours les même mais dans un ordre diffèrent.
La solution est évidente ! Les symbole représente en faite dans quel ordre il faut abaisser chaque levier afin d'ouvrir les portes.
Après avoir compris comment baisser les levier, Lara commande l'ouverture de la premiere porte qui n'est autre que l'épreuve de feu .
Épreuve assez simple si il l'en est !
Une simple salle longiligne, trois pilier émergeant d’un bassin en contrebas et un lingot de plomb a l’autre bout.
Aussi chaque pilier est en flamme et tant que ces dernières subsistent, il est impossible à Lara d’aller jusqu’au bout.
En s’avançant plus en avant, elle marche sans s’en rendre compte sur une dalle sensible au poids qui aussitôt, fait s’eteindre le feu.
Lara saute alors rapidement de pilier en pilier jusqu’au lingot sans trainer car le feu ne tarderas pas a revenir .
Le lingot en main, elle saute dans le bassin d’ou elle peut retourner au point de départ.
Les deux épreuves qui l'attendent par la suite lui seront beaucoup plus aisées.
En effet l'une d'elle consiste a a faire s'élever différent blocs dans la pièce et de sauté de bloc en bloc en prenant garde de ne pas chuté sous peine d'être impitoyablement déchiqueter par des piques acérés et l'autre épreuve ne demande que de provoqué un éboulement dans la pièce...Deux épreuve qui lui octroie le droit d'obtenir deux nouveaux lingot de plombs.

Les trois lingots en main, Lara continue d'arpenter les dédales du palais de Midas, jusqu'à arriver dans un genre de jardin intérieur, grillagé et richement fleuries. Sur le mur du fond, un fronton maintenue par des colonnades grecs y est incrusté. En se rapprochant, elle remarque une issue au dessus du fronton dans laquelle elle s'engage.
Quelques mètres à ramper dans la poussières et elle débouche dans un genre de grotte ou devant elle se dresse les jambe de ce qui devait être une statue et de taille remarquable. Sur le socle, Lara peut y lire "Midas" gravé en lettre Latine et pile à sa droite une immense main repose sur le sol. Serait ce...? Lara peine à y croire. La légende concernant ce mythique roi qu'était Midas, serait elle vrai. Avait il vraiment le pouvoir de changer en or tout ce qu'il touchait de sa main ?
Il n'y avait qu'un seul moyen de s'en assurer. Lara sortit donc un à un ses lingots de plomb fraichement ramassé et les déposa tout les trois sur la paume de la main de pierre, en prenant garde de ne pas la touché de sa peau. Et elle fit bien car sous ses yeux ébahis, une douce et chaleureuse lumière dorées illuminèrent les lingots qui avait maintenant l'apparence et la texture de l'or .
Dans un geste qu'elle reconnue un tantinet cupide, elle déposa une pierre ramassée sur le sol pour voir si la magie opererait de nouveau, mais rien ne se passa.
Cette main n'était vraisemblablement destiné qu'a un seul but ! Celui de transformé les lingot et rien d'autre.

De nouveau, Lara se retrouve dans la salle au quatre porte. Il ne lui reste plus qu'une seul porte à ouvrir, ce qu'elle s'empresse de faire.
Une fois engagé dans cette nouvelle pièce, elle y voit une grande porte sur la droite et sur le mur d'en face, trois réceptacle avec chacun le chiffre 1,2 et trois respectivement gravé au dessus.
Il ne fait nul doute qu'il s'agit la des réceptacles à lingot. Chaque lingot est alors placé a sa place et dans un grondement sourd, la grande porte s'ouvre à Lara.
Ici changement complet de décors. Lara se retrouve dans une pièce au briques recouverte par endroit de mousse et suintante a cause de l'étrange humidité qui y règne.
La pièce semblait sans issue jusqu'à ce qu'elle remarque un pan de mur de couleur différentes et aux mesures identiques. Instinctivement, Lara commence à effectuer une poussé et comme elle le pressentait , il s'agissait bien d'un bloc de pierre poreuse qu'elle poussa vers l'avant pour arriver dans une seconde pièce avec cette fois, une issue. Issue prenant la forme d'une trappe au sol, qu'elle put ouvrir en actionnant un levier en hauteur qu'elle put atteindre en poussant le bloc juste en dessous.

En descendant par la trappe, Lara se retrouve dans une immense salle, parcourue de pont suspendue, plusieurs portes en contre bas et un genre de Piscine.
Pendant plus d'une heure, Lara va aller et venir dans cette salle, faisant monter et baisser le niveau de l'eau dans ce qui semble etre tout compte fait une citerne, ramasser ici et la des clefs rouillés, d'argent et d'or en éliminant rats et crocodiles, pour finalement ouvrir une dernière porte qu'elle franchis pour glisser aussitôt dans la pénombre d'un couloir étroit.

La chute semble durer une éternité. Finalement Lara termine sa chute en émergeant de la bouche d'un portrait gréco-romain graver dans la roche qui se trouve etre l'issue du tunnel, pour finir dans une étendue d'eau.
A la surface, aucune sortie ni pieds à terre.
Lara plonge alors sous l'eau et repère un tunnel dans lequel elle s'engouffre pour émerger quelques mètres plus loin dans une immense grotte ou devant elle, s'élève un temple magnifique, deux statue de Centaure y gardant l'entrée.
Lara s'aventure alors près du temple mais au moment ou elle allait s'engager à l'intérieur, l'une des deux statue de Centaure se mit a s'animer soudainement. La pierre dont il est constitué semble alors s'effriter, dévoilant une créature complètement dépourvue de peau, les muscle et tendons apparents, suintant de fluide corporels.
Une soudaine poussé d'adrénaline permet aussitôt à Lara d'esquiver ce qui semble être une boule de feu semblant sortir de l'un des bras de cette créature démoniaque.
Cette première attaque esquiver, Lara lance alors dans un ballets d'acrobatie époustouflant mais non moins éreintant.
Après plusieurs salves de ses magnum qui semble etre inefficace, elle finit par opter pour le fusil à canon scié et retenant tout son souffle, d'une seul pression sur la détente la créature s'écroule sur le sol, la tête complètement déchiqueté.
— Ouf ! Lâchât aussitôt Lara.
Débarrassé potentiellement de tout danger, Lara penetre enfin dans le temple. Lentement elle s'avance vers un piédestal...Vide.
Un truc clochait, elle le sentait. Elle se mit à observer minutieusement le piédestal, tentant d'y trouver une quelconque trace de trappe caché ou de levier aux alentour lorsque tout un coup quelques chose de très désagréable fit pression contre son crane. Le canon d'un magnum. Pierre !
— Vous voyez ! L'instinct peut couter très cher, mademoiselle. Le votre va vous gouter les deux fragment du Scion ! Lui dit Pierre en maintenant la pression du canon contre le crane de Lara.
— C'est un prix que je refuse de payer ! Proteste Lara.
— Ne jouer pas les héroïne ! Votre vie n'as pas de prix.
— Si ! Au contraire. Réplique aussitôt lara, un sourire presque imperceptible.
Pierre s'apprêter à tirer mais a sa grande surprise, il est coupé dans son élan par lara lui faisant face tout en se baissant pour éviter la balle tirer trop tard.
Lara lui assène un coup de poing mais doit aussitôt se cachait derrière un pilier, accompagné de rafale de balles.
Sans perdre une seconde, elle dégaine ses deux magnum et surgit de derrière le pilier tout en mitraillant en direction de pierre.
Encore quelques coups de feu échangés et finalement Lara fait mouche, une balle en plein cœur. Pierre s'effondre sans vie sur le sol.
Lara fouille alors son sac pour y récupérer le fragment du Scion et se dirige dans une pièce annexe ou se trouve un sarcophage de pierre et sur le mur une grande fresque ou y est écrit quelque chose qu'elle se met à traduire.
— Ci gît Tihocan. Un des deux souverain juste de l'Atlantide, qui même après le malheur de ce continent, tentèrent de régner encore sur ces terres désolées. Morts sans un héritier, son savoir n'as point d'héritage. Veillez sur nous, Tihocan.

La nuit règne en maître lorsque Lara sort enfin de cette enfer. Lara décide alors de se poser un peu. Fébrilement elle sort les deux fragment de son sac et sans trop savoir pourquoi, elle les réunis.
Un vertige la prend soudainement, suivie toute de suite par d'étranges vision. Une grande pyramide doré et trois personnages. Certainement les souverains atlantes. Tout de suite après, trois main réunissent les trois fragment pour former le Scion.
Les visions deviennent de plus en plus violente. Lara assiste a ce qui semble être un procès. Une main arrache le scion du coup de l'un des souverain qui se retrouve enchainé.
Puis La pyramide est détruite dans une violente explosion, Des morts par milliers. Un cataclysme époustouflant. Une cité complètement immerger. Et pour finir elle voit le Scion volé, traversant Mer et foret pour finir sa courses dans une Grotte perdue dans des gorges ou un climat désertique y règne. L'Egypte ! Lara à recouvrer ses esprit et sait désormais ou se trouve le dernier fragment du Scion. Ces Gorges lui sont familière.
I Am Fucking Crazy...But I Am Free
Krystos

Avatar de l’utilisateur

Raider Accro
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Homme

Age : 34 ans
Messages : 912
Inscription : 21 Sep 2006, 19:52
Localisation : Arras
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: [Novelisation ] Tomb Raider is Lara Croft !

Messagepar Corrector » 11 Jan 2010, 22:47


Phantom_Blue a écrit:Excellente idée d'écrire les niveaux de Tomb Raider. C'est comme voir une vidéo jouée par un joueur. Je vais lire ça avec attention. 8)

Il me semble que Ouimzie avait fait la même chose. Et il me semble que ça s'intitulait Les Carnets de Ouimzie, ou un truc dans le genre.
Je vais aller immédiatement voir ça sur son site.



Corrector, le retour !

J'ai trouvé ce à quoi je pensais. En voici l'adresse :
http://www.larascave.com/html/exclus/ca ... arnets.htm

Ça s'appelle Les Carnets de Lara. Dans ces carnets, le narrateur n'est autre que Lara elle-même. C'est la différence essentielle avec les écrits de Krystos qui n'en sont pas moins passionnants.
Image
Corrector

Avatar de l’utilisateur

Raider Fou
 
10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre
 
Homme

Age : 56 ans
Messages : 615
Inscription : 31 Aoû 2009, 14:26
Localisation : Paris XIXe
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: [Novelisation ] Tomb Raider is Lara Croft !

Messagepar Babou » 12 Jan 2010, 07:58


Quel travail de longue haleine !!! C'est très bien raconté. Des efforts évidents sur l'orthographe.
Oui, c'est mieux si Lara retombe sur ses deux pieds ! :02:

Je me souviens des carnets de route de Ouimzie. Et une fois, il y a longtemps... elle voulait emporter de quoi attaquer Tomb Raider III en vacances, tranquille sous son parasol. Mais en définitive, elle est revenue de vacances sans avoir écrit une seule ligne. :15:
La parole se fait spontanément rythme dès que l'homme est ému, rendu à lui-même, à son authenticité. Oui, la parole se fait poème. (Léopold Ségar Senghor)
Babou

Avatar de l’utilisateur

Lieutenant Adjoint
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Femme

Messages : 9650
Inscription : 08 Déc 2004, 16:43
Localisation : Sens
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 3

Re: [Novelisation ] Tomb Raider is Lara Croft !

Messagepar Laraider » 12 Jan 2010, 09:45


Coucou ! Dis-moi, si c'est la version TR1, il faut la déplacer dans le bon forum :)

Et comme d'habitude, le jour où j'aurai le temps, je la mettrai sur mon site, comme celle que tu as faite pour TRLegend.
Laraider

Avatar de l’utilisateur

Administraider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Femme

Age : 47 ans
Messages : 3537
Inscription : 20 Oct 2004, 19:53
Localisation : Perpignan (France)
Jeu TR favori : ROTTR (2015)

Records Arcade : 9

Re: [Novelisation ] Tomb Raider is Lara Croft !

Messagepar Krystos » 12 Jan 2010, 16:36


Oui, en effet, c'est la version TR1 mais mélangée avec quelques bribes de Anniversary pour apporter plus de réalisme ^^
La partie sur l'Egypte ne devrait pas tarder à venir, étant quasiment terminée.
I Am Fucking Crazy...But I Am Free
Krystos

Avatar de l’utilisateur

Raider Accro
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Homme

Age : 34 ans
Messages : 912
Inscription : 21 Sep 2006, 19:52
Localisation : Arras
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: [Novelisation] Tomb Raider is Lara Croft !

Messagepar Laraider » 01 Nov 2013, 19:50


Coucou, où en es-tu ? Biz
Laraider

Avatar de l’utilisateur

Administraider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Femme

Age : 47 ans
Messages : 3537
Inscription : 20 Oct 2004, 19:53
Localisation : Perpignan (France)
Jeu TR favori : ROTTR (2015)

Records Arcade : 9

Re: [Novelisation] Tomb Raider is Lara Croft !

Messagepar Krystos » 23 Fév 2014, 16:57


La dernière fois, je travaillais sur la partie Égypte , mais à vrai dire, avec le boulot, j'ai du mal à travailler sur Romance funeste et mon aventure sur l’éditeur :/ Je n'ai pas laissé tomber mais si tu as l'opportunité que quelqu'un te propose le scénario, ce serait bête de passer à côté car je ne sais pas quand j'aurai le temps de finir :(
I Am Fucking Crazy...But I Am Free
Krystos

Avatar de l’utilisateur

Raider Accro
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Homme

Age : 34 ans
Messages : 912
Inscription : 21 Sep 2006, 19:52
Localisation : Arras
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: [Novelisation] Tomb Raider is Lara Croft !

Messagepar Laraider » 23 Fév 2014, 17:00


Ça ne urge pas du tout, le jour où tu l'auras fini, je l'ajouterai dans le site ^^
Laraider

Avatar de l’utilisateur

Administraider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Femme

Age : 47 ans
Messages : 3537
Inscription : 20 Oct 2004, 19:53
Localisation : Perpignan (France)
Jeu TR favori : ROTTR (2015)

Records Arcade : 9


Retourner vers [1996] TR1 / A LA RECHERCHE DU SCION + UNFINISHED BUSINESS

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Booste le trafic de ton forum