Petites Fics sur les Membres du Forum


Laissez aller votre imagination et faites-nous part de vos histoires, poèmes...

Modérateurs: Phantom_Blue, Co Admin, Bigs Moderaiders

Re: Petites Fics sur les Membres du Forum

Messagepar Ram16 » 22 Juil 2011, 11:54


Devant un tel talent d'écriture, je ne peux crier qu'une onomatopée... ouaaaahou :j12: :f03: :bravo:
Merci Phantom Blue
Ram16

Avatar de l’utilisateur

Raider Assidu
 
8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 505
Inscription : 15 Juil 2011, 10:51
Jeu TR favori : TRAnniversary

Records Arcade : 0

Re: Petites Fics sur les Membres du Forum

Messagepar Babou » 23 Juil 2011, 22:59


Deux, trois infos, quelques ingrédients, le tout secoué dans un cerveau-shaker, et le tour est joué : une petite fic parfaite nait. :15:

Mais Alain avait pris le soin de modifier sa physionomie avec MorphoShop pour ressembler à Mick Jagger qui aurait eu des privautés interdites avisec Jerry Lee Lew.
C’est une nouvelle version de toto ? :02:

Et tu sais que le NYON utilise toutes les données.
Excellent !!! Comme quoi les profils sont utiles. :19:

— Il faut savoir prendre des risques pour ce qu'on aime, répliqua Alain, l'œil gauche logé dans le décolleté.
Tandis que le droit regarde ailleurs, à la manière caméléonesque ! La gym oculaire c’est bien en plus, ça renforce la vision. :10:

— Saloperie ! cracha-t-il avant de braquer le double canon sur Carla.
Les iris ouverts en grand angle, elle n'eut pas le temps de pointer son rouge à lèvres laser.

L’expression est drôle et en même temps technique, normal c’est Canon ! :D

L'ex-agent testeur du Nexus Yntelligence ONline, créateur du cheat code interdit "Chrono dead", démarra dans un vrombissement ouaté de moteur thermonucléaire.
Mais maintenant il faudrait qu’il crée un cheat code « Banana Jump » 100% réussite. :D
La parole se fait spontanément rythme dès que l'homme est ému, rendu à lui-même, à son authenticité. Oui, la parole se fait poème. (Léopold Ségar Senghor)
Babou

Avatar de l’utilisateur

Lieutenant Adjoint
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Femme

Messages : 8962
Inscription : 08 Déc 2004, 16:43
Localisation : Sens
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 7

Re: Petites Fics sur les Membres du Forum

Messagepar Krystos » 24 Juil 2011, 22:38


Phantom_Blue a écrit:Mais Alain avait pris le soin de modifier sa physionomie avec MorphoShop


XPDR :mrgreen:

Phantom_Blue a écrit:— Tu prendras soin de mon chat, si jamais je ne suis pas de retour le 21 décembre 2012, tu le sors de sa cryo, si le monde existe toujours.


:hihi: :oui:

Phantom_Blue a écrit:— Ça veut dire : Réagis Avec Modération 16 fois. Et la 17e, j'overdose.... Alors si j'ai bien compris, on a couché dix fois ensemble, tu me dois encore 6 nuits, et la 17e sera le feu d'artifice.


Exellent :04: :13:

Phantom_Blue a écrit:— J'ai juste décollé des patchs anti-migraines quand ils avaient fini de me soulager.


:01: :01: :01: :01:

J'adore, je suis mort de rire ! Les répliques destroye de Carla :11:
I Am Fucking Crazy...But I Am Free
Krystos

Avatar de l’utilisateur

Raider Accro
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Homme

Age : 33 ans
Messages : 912
Inscription : 21 Sep 2006, 19:52
Localisation : Arras
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: Petites Fics sur les Membres du Forum

Messagepar Phantom_Blue » 25 Juil 2011, 08:56


MANDARINE cligna des yeux avec ses grands cils recourbés et me décocha un petit sourire aux lèvres nacrées rouge framboise. Candide dans sa mini robe lolita rococo blanche en dentelles avec des rangeos US army. Les cheveux courts roses, une mèche violette.
Presque anorexique. S'envolant presque du canapé, lestée par ses rangeos. Ses petits doigts fins avec des faux ongles pailletés tenaient le Magnum 577 au canon de vingt centimètres. Elle l'examinait sous tous les angles.
— Dis tonton Blue, tu m'achèteras un ploump-ploump ? Mais pas un comme celui-là, c'est trop grand, un plus petit.
Assis dans le fauteuil en face, louchant l'écran télé qui diffusait le clip Miss Nothing des Pretty Reckless, je soufflai :
— T'en n'as pas besoin, ma puce.
— Mais c'est pas marrant de tuer avec les mains. Moi aussi je veux faire ploump-ploump comme toi.
Mandarine adopta une moue fâchée, les yeux m'envoyant des petits éclairs piquants. Une larme de cristal glissa sur sa joue.
— Et puis tu m'as même po inscrite sur le forum.
— Bon, ça va, je t'achèterai un petit ploump-ploump rien que pour toi.
— Tonton Blue, je t'adoooore !
Elle jeta le Magnum 577 en l'air, sauta du canapé, me sauta au cou, une demi-seconde, puis se laissa tomber en arrière, toute droite, rattrapa l'arme avec ses deux mains, et se retrouva sur le canapé comme avant.
— Et tu m'inscriras sur le forum ? Je veux un pseudo avec un papillon, non, attends, une rose, non, trop banal, un caméléon, voilà, mais une fille, avec des cils comme moi, une caméléone, parce que les filles c'est plus mieux, hein, dis ?
— Oui, ma puce.
Un sourire de satisfaction très intense illumina ses lèvres nacrées rouge framboise.
— Et arrête de regarder Taylor Momsen, elle est super moche. Tu sais, je suis atrocement jalouse.
— Mais c'est juste pour la musique.
— Ouais, ben c'est même po vrai, t'arrêtes pas de la reluquer. T'as dit que t'aimais que moi !
Je tournai un regard plein d'amour rassurant vers elle.
— Mais oui, ma puce, j'aime que toi, tu le sais bien, t'es le rayon de soleil de ma nuit.
— C'est vraiiiii ? Hiiiiiiiiiiiii !
Mandarine jeta le Magum 577 en l'air, applaudit avec ses petites mains, une dizaine de petits clacs, souriante comme la fois où elle avait neutralisé en quinze secondes dix hommes d'un commando de la CIA.
L'arme resta en l'air.
— T'as vu, tonton Blue, qu'elle s'exclama, la bouche ouverte, les yeux levés vers l'arme, je peux maintenant tenir les objets dans le vide. Trop cooooool !
— T'es la plus mieux, ma puce.
J'appuyai sur le bouton off de la télécommande. L'écran retourna dans le noir sans images.
— Bon, c'est pas tout, que j'envoyai en me levant, mon long imper en cuir noir tombant sur mes santiags en croco. On a encore du boulot, si tu pouvais me rendre mon ploump-ploump.
Le Magnum 577 vola en douceur dans ma main. Je le logeai dans le holster sous le bras gauche. Symétrique avec l'autre Magnum dans le holster sous le bras droit.
Mandarine bondit sur ses rangeos, leva sa main, agita ses doigts. Une lame apparut de nulle part.
En deux moulinets plus rapides que l'éclair et deux sifflements, deux déchirures horizontales apparurent dans le tissu à mi-cuisse sur mon jeans, s'ajoutant à celles aux genoux.
— T'as vu, c'est plus mieux, qu'elle chantonna, satisfaite, maintenant t'es total mode destroy.
— Ben si ça continue, je vais me retrouver en slip.
— Hihihihihihi, rigola Mandarine.
Elle fit disparaître la lame, agita de nouveau ses doigts, et une Chupa Chups apparut.
Elle retira le papier, la goûta, apprécia le goût.
— Et moi, j'ai pas droit aussi à une Chupa ? que je demandai.
— Quand j'aurai mon ploump-ploump et que je serai inscrite. Na !
— C'est pas sympa, ma puce.
— Oui mais c'est comme ça. Na !
On se dirigea hors du bunker. Un ciel rouge tagguait l'horizon. Une Plymouth Belvédère 57 glandait dans un fossé au bord de la route jonchée de débris de métal. Les cimes des arbres étaient cramées.
— T'as de la chance que le forum existe toujours, à croire que seuls les mauvais trucs ont disparu. Mais il reste encore des endroits à nettoyer. Y a des crapules qui résistent.
— Ouais, c'est pour ça qu'on est là, lança Mandarine en sautillant dans une flaque à pieds joints.
Les gouttes d'eau giclèrent de tous les côtés et s'arrêtèrent en l'air dans une gerbe fleurie très artistique digne d'un montage macro de Photoshop.
— T'as vu, je peux même le faire avec de l'eau. Trop coooool !
Même pas une semaine après le 21 décembre 2012, on ne risquait pas de chômer pour créer le nouveau monde.
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 724
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: Petites Fics sur les Membres du Forum

Messagepar Phantom_Blue » 01 Aoû 2011, 09:16


DAFFY cavala à bout de souffle, le sable marqué par ses pattes palmées, et se plaqua derrière un rocher, le cœur battant. Des grosses gouttes de transpiration roulaient sur ses plumes noires.
Des vautours tournoyaient très haut dans le ciel bleu chargé de nuages blancs.
Une pluie de balles siffla au-dessus de lui et percuta le rocher.
Il appuya avec son index droit dans sa paume gauche. Mais le mode exit ne fonctionnait toujours pas. Impossible de quitter le jeu.
— Bon sang, mais quel est de nouveau le code pour l'invincibilité ? qu'il se demanda. Et le mode pause est apparemment désactivé. Il a dû y avoir un bug quelque part. Saloperie de Seven !
— Rends-toi ! cria une voix rauque. Tu n'as aucune chance !
— Ouais, cria une autre voix patibulaire, fais voir ton joli petit bec !
Des rires glauques résonnèrent dans le canyon.
— Babou, je te retiens, tempêta Daffy, la prochaine save tu la fais toi-même.
— Alors ? cracha la voix rauque. Tu te décides ou on doit venir te chercher ? On a faim, tu feras un bon petit rôti de canard !
Les rires glauques résonnèrent de nouveau dans le canyon.
Soudain d'autres coups de feu éclatèrent. Mélangés aux voix affolées.
Daffy dressa l'oreille. Un silence lui répondit.
Les vautours tournoyaient toujours dans le ciel.
Il risqua un œil. Et il la vit courir vers lui, la natte virevoltante, le short moulant, le soutif agité en rythme.
Il sortit de derrière le rocher pour lui parler, mais elle fila à droite vers une falaise. Et elle plongea d'une hauteur de trente mètres en bas dans une rivière qui serpentait en miroitant au soleil.
Il scruta l'horizon. Le canyon s'étendait à perte de vue dans toutes les directions. Il eut l'idée de plonger pour rejoindre Lara Croft, mais ses pattes tremblèrent devant la hauteur vertigineuse. Et puis elle devait déjà être loin.
Il appuya une nouvelle fois avec son index droit dans sa paume gauche.
Sûrement un bug de Seven, pensa-t-il, j'aurais dû rester sous XP.
Soudain il entendit des cris joyeux de filles. Ils venaient de l'autre côté d'une dune, apportés par un petit vent chaud.
Il se précipita en sprintant sur ses pattes. Une fois en haut de la dune, il découvrit en contrebas un terrain de volley-ball et des filles bronzées en bikinis qui tapaient dans un ballon, les soutifs ballottant sportif.
— Coucou les poulettes ! cria-t-il en dévalant la dune vers elles, tout excité. On se fait un gros câlin ?
Une fois en bas, il se retrouva catapulté par un coup de pied et vola par-dessus le filet. Deux mains l'envoyèrent dans l'autre sens.
Une dizaine d'allers-retours plus loin, un coup de feu tonna dans l'air et une voix féminine cracha :
— Bande de poufiasses !
Les filles s'enfuirent en courant vers la falaise et plongèrent dans le vide.
Daffy retomba sur le sable, étourdi par les chocs et les vols planés successifs. Le filet se stabilisa après une série de vibrations visuelles.
Une fille en combinaison moulante projetait une ombre de fille sur lui, en le menaçant avec un revolver.
— Tu es un mutant d'Umbrella ? demanda-t-elle. Ouvre ton bec pour voir si tu as des dents !
— Non non, répliqua Daffy en reconnaissant Claire Redfield, je suis un joueur, je testais un niveau personnel sous mon avatar. Mais le jeu ne répond plus.
Elle leva brusquement le revolver au-dessus de sa tête et tira plusieurs fois.
A quelques mètres derrière lui, deux zombies s'affaissèrent sur les genoux, les têtes éclatées, et s'écroulèrent dans le sable comme des pantins désarticulés.
Daffy se redressa sur ses pattes et détala dans la direction opposée sans se retourner.
Babou referma le petit robinet du tonnelet et siffla le verre de vin d'un seul trait. Puis elle se connecta sur Skype, cliqua sur le pseudo de Daffy et tapa sur le clavier :
— Salut, ça fait deux jours que je te vois plus, pas besoin de la save, Jo m'a joué le passage, mais si tu pouvais me faire les sauts dans la salle rouge avec le tourniquet et les lames…
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 724
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: Petites Fics sur les Membres du Forum

Messagepar Babou » 04 Aoû 2011, 06:13


Mais le mode exit ne fonctionnait toujours pas. Impossible de quitter le jeu.
— Bon sang, mais quel est de nouveau le code pour l'invincibilité ? qu'il se demanda. Et le mode pause est apparemment désactivé.

Quelle guigne, c’est vraiment la cerise sur le gâteau ! En plus pour quelqu’un qui a l’habitude de faire des jeux de piste, là c’est la piste qui se joue de lui, disons une piste sans issue ! :04:

— Babou, je te retiens, tempêta Daffy, la prochaine save tu la fais toi-même.
Ah mais j’ai fait des progrès : sauts acrobatiques avec retournement, sauts « banane » avec réception impec, même dans un couloir de lave. Quant aux dalles friables elles n’ont plus de secret pour moi, et aussi des chronos, bon ok, ceux que je réussis ne sont pas trop difficiles. :p

On a faim, tu feras un bon petit rôti de canard !
Un rôti de canard ou un canard rôti ? C’est la ficelle qui fait toute la différence ! Bref, dans tous les cas faut pas rater la sauce, le goût de flotte c’est juste bon pour les canards dans une mare ! :03:

Il eut l'idée de plonger pour rejoindre Lara Croft, mais ses pattes tremblèrent devant la hauteur vertigineuse.
Mais alors, t’as oublié comment on faisait le saut de l’ange ? :18: :02:

Soudain il entendit des cris joyeux de filles. Ils venaient de l'autre côté d'une dune, apportés par un petit vent chaud.
Il se précipita en sprintant sur ses pattes.

Autant que l’on puisse sprinter avec des doigts palmés ! T’aurais pas pu lui faire faire un chrono sous-marin, plutôt. Là je pense qu’il aurait eu la Palme d’or. :11:

— Coucou les poulettes ! cria-t-il en dévalant la dune vers elles, tout excité.
C’est davantage logique pour un canard d’appeler les filles des poulettes. ;D

Le filet se stabilisa après une série de vibrations visuelles.
:15: :15:

Babou referma le petit robinet du tonnelet et siffla le verre de vin d'un seul trait. Puis elle se connecta sur Skype, cliqua sur le pseudo de Daffy et tapa sur le clavier :
— Salut, ça fait deux jours que je te vois plus, pas besoin de la save, Jo m'a joué le passage, mais si tu pouvais me faire les sauts dans la salle rouge avec le tourniquet et les lames…

Le tonnelet c’était l’autre soir en direct dans un verre en Krys-tal .. On savait pas si le verre était à demi vide ou à demi plein ! Question de météo. La météo du moral !! D’ailleurs les verres peuvent se mesurer en doigt, ceci dit, comme on était légèrement brouillés (depuis quand les ducks font des eggs ! cherchez pas c’est du 3e degré), on ne savait pas si c’était des centimètres ou des centilitres. Nous nagions en eaux troubles. :D

Jo trouve toujours le temps de me faire les passages ardus, ou de me décoincer, même des fois plus que je n’en demande. :15:
Si c’est dans la salle avec les lames qui tournent (Crystal Skulls), t’as beau tout essayer, y aura toujours du rouge !
La parole se fait spontanément rythme dès que l'homme est ému, rendu à lui-même, à son authenticité. Oui, la parole se fait poème. (Léopold Ségar Senghor)
Babou

Avatar de l’utilisateur

Lieutenant Adjoint
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Femme

Messages : 8962
Inscription : 08 Déc 2004, 16:43
Localisation : Sens
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 7

Re: Petites Fics sur les Membres du Forum

Messagepar Phantom_Blue » 05 Aoû 2011, 10:57


LARAGWEN contempla son œuvre, un sourire d'intense satisfaction papillonnant sur ses lèvres.
Trois années de travail non-stop dans son atelier loft. Des heures à rechercher les meilleurs concepts, à assembler les composants, à surfer frénétique sur des milliers de sites, les doigts tétanisés par la souris. Les yeux clignotant de fatigue au cœur des nuits blanches.
Pour aboutir à la super doll Lara Croft.
Une combinaison savamment dosée entre les corps de Victoria Pratt, la femme tigre de Mutant X, Kristinna Loken de Painkiller Jane, Nina Dovrev de Vampire Diaries, Eliza Dushku de Dollhouse, et quelques autres.
Pour le buste, un mixage des seins de toutes les playmates de Playboy. Des centaines d'heures à paramétrer le galbe mammaire au millième de millimètre près.
Pour le bassin, un équilibre parfait entre les fesses de Jennifer Lopez, surnommée la guitare pour ses formes plantureuses, et Twiggy, le mannequin vedette anorexique des années 60.
Pour la peau, une silicone extra-fine mélangée à son propre ADN.
Pour le cerveau, un multiprocesseur bionique, boosté avec une mini pile atomique de la NASA achetée sur e-bay.
La perfection incarnée. Une plastique de rêve. Elle resplendissait dans son débardeur et son short.
Le moment fatidique était arrivé.
Laragwen braqua la télécommande sur la doll et appuya sur le bouton ON.
Aucune réaction.
Elle recommença plusieurs fois, s'inquiéta, paniqua, une coulée de transpiration angoissée dégoulinant sur son front, trempant les bonnets de son soutif. Et elle se précipita sur son pc.
Ses doigts pianotèrent hystériques sur les touches. Elle appuya sur la touche Entrée pour lancer le scan du programme.
Les secondes défilèrent, insoutenables, Laragwen fixant l'écran, le cœur sur le point d'exploser.
— Mais pourquoi ça ne marche pas ? J'ai oublié quoi ?
Soudain l'image se fixa sur le schéma neuronal, un cercle rouge indiquant le bug.
— Bordel ! qu'elle s'écria. Il manque un RS-B35Z !
Le RS-B35Z, un relais synapse de sous-classe X, répertorié dans le dico informatique MicroBook comme élément facultatif mais conseillé.
Le métro filait sur des rails suspendus au-dessus de la ville enfumée, entre des buildings entassés dans des quartiers de briques et de béton.
Elle traversa des quais souterrains baignés de clartés blafardes, emprunta des ascenseurs, descendit des échelles.
L'underground s'étirait sur des kilomètres de tunnels, de canalisations, de boyaux et d'égouts, parsemés de pièces, de passages et d'impasses, truffés de portes, de trappes et de grilles.
Toute une faune croupissait sur plusieurs niveaux compartimentés en secteurs, et hiérarchisés en tribus et sociétés.
Tchang, une vieille crapule asiatique sans âge, le visage craquelé de rides, tenait son commerce dans une canalisation à l'angle de la 23e et de la 44e rue.
— Un RS-B35Z, ça y en a être élément facultatif mais conseillé, hihihi, qu'il gargouilla de sa petite voix de rat, introuvable sur le marché, mais moi avoir dans coffre, hihihi, très cher, toi casquer beaucoup euros dollars, hihihi.
L'image d'un compte bancaire réduit flasha dans l'esprit de Laragwen. Elle tenta de négocier.
— Mais c'est un élément facultatif, on le trouvait dans le temps pour 2 francs.
— Mais temps changer, hihihi, et MicroBook bien préciser, facultatif mais conseillé, hihihi.
Laragwen poussa un profond soupir d'insatisfaction universelle.
Elle avait une pièce unique rare, que Tchang convoitait, le numéro 1 de la série 1 de Tomb Raider 1 de 96. Elle comptait le revendre à un riche collectionneur pour s'offrir des vacances de rêve. Mais la situation présente exigeait un sacrifice.
Après la transaction, de retour dans son loft, elle plaça le RS-B35Z dans le cerveau bionique de Lara Croft. Appuya sur ON de la télécommande.
Et le miracle eut lieu.
La légendaire héroïne s'anima.
Soudain son visage se crispa. Elle plaqua ses mains entre ses jambes, sur son short, et s'écria :
— Mais je n'ai pas de sexe !
— Quoi ? s'étonna Laragwen, surprise. Mais, euh, tu n'en as pas besoin…
Lara Croft commença à trembler. Des spasmes agitèrent son corps. Ses yeux tournoyèrent dans tous les sens. De la fumée s'échappa de ses oreilles. Une série d'éclairs crépita sur sa peau. Sa natte s'enflamma.
Elle roula sur le sol, prise de convulsions. Les éclairs redoublèrent d'intensité. La peau fondit, dévoilant les articulations en métal de synthèse. La tête se transforma en torche.
Lara Croft poussa un long cri brûlant, la voix incendiée de mots incompréhensibles.
Et bientôt il ne resta plus qu'un squelette d'androïde inerte et fumant.
Le scan révéla un bug dans la pièce RS-B35Z, reconstituée par l'analyse sous forme virtuelle d'après son code de fabrication.
Laragwen attacha son double holster sous ses bras. Vérifia les chargeurs de ses deux guns Cobra à balles explosives. Enfila un long imper en cuir noir. Ajusta des sunglasses modèle "Sun of Hollywood" sur ses yeux embués de larmes. Mémorisa le parcours.
Buter Tchang. Récupérer le CD de Tomb Raider 1. Ou dans l'ordre inverse. Puis prendre la prochaine navette pour les Bermudes. Passer le Triangle pour échapper à la mafia de l'underground.
Une fois dans l'autre dimension, créer une agence de toilettage pour chiens et chats "Chez Toutou et Gros Minet".
Et voir venir.
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 724
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: Petites Fics sur les Membres du Forum

Messagepar Laragwen » 05 Aoû 2011, 20:03


MDR tu en as de l'imagination lol !! :D
Image Image
Laragwen

Avatar de l’utilisateur

Raider De Passage
 
8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre8 années en tant que membre
 
Femme

Messages : 6
Inscription : 03 Aoû 2011, 07:18
Localisation : France
Jeu TR favori : Tomb Raider 1

Records Arcade : 0

Re: Petites Fics sur les Membres du Forum

Messagepar Phantom_Blue » 06 Aoû 2011, 09:16


LORINE, non, attends, y a pas de rond, je pourrais demander à maman, mais après elle ferait tout un blabla, comme quoi elle sait, et moi je sais pas, et j'aime pas quand je sais pas, alors ça m'énerve, et après je prends ma poupée Barbie et je lui tourne le cou avec la tête, et je la jette pas la fenêtre, et elle tombe dans le jardin dans l'herbe, et après elle crie toute la nuit que je la reprends, mais moi je vais à la fenêtre et je lui tire la langue.
Ah oui ! y a une lettre comme un toit pointu, et une autre comme le verre à papa quand il boit de la bière, mais des fois il boit aussi à la bouteille, mais maman elle aime pas ça, et elle l'engueule qu'on est pas dans un bistrot, et elle lui donne un coup de fouet dans les jambes.
Mais maman elle boit aussi des fois à la bouteille quand elle joue à Lara Corof dans le jardin, avec son short qu'il est tout petit, et elle râle qu'elle a des grosses fesses, et qu'il faut qu'elle maigrisse, alors elle mange à midi des feuilles de salades comme les lapins, et elle fait des grimaces comme Peggy dans le Maupette Chaud, et après, elle mange des gâteaux au chocolat avec ses copines, et là elle fait plus de grimaces.
Et une fois, quand elle jouait à Lara Corof, son soutien-gogo il a fait boum, parce qu'elle l'avait trop gonflé avec la pompe à vélo du vétété à papa. Et papa il est sorti avec la carabine, parce qu'il a cru que les Chinois ils zattaquaient la maison, parce que papa il aime pas les Chinois, c'est depuis qu'il a acheté une télélécommande de la Chine au magasin où maman elle achète ses culottes et son maquillage pour maquiller des fois ses boutons sur le visage, et en appuyant une fois dessus la télé elle a fumé comme une cigarette de tonton Krystos, celle qui pue le matelas grillé. C'est parce que une fois papa il s'est endormi avec la cigarette dans le lit, et le matelas il a grillé, et papa il était noir comme un bamboulala, et maman elle a crié, et papa il a dormi dans la cabane dans le jardin pendant une semaine.
Alors, LUARINE, ben quoi ? si, c'est juste, y a toutes les lettres, attends, je compte, si, ça fait sept ! Je sais compter jusqu'à cinquante, mais y a des numéros que j'oublie, comme papa il a oublié une fois l'anniversaire de maman, elle avait fait exprès un repas avec des chandelles, et elle avait mis une chemise qu'on voit à travers les roudoudous, c'est un truc de grandes personnes, et elle s'était maquillée le visage qu'on voit plus ses boutons, et elle a attendu que papa il rentre mais il est pas rentré, alors elle a bu toute la bouteille avec le liquide qui fait des bulles, et papa il est rentré mais super tard, il rigolait en chantant mais il a plus rigolé et il a arrêté de chanter, on entendait encore que les coups de fouet et papa qui criait en courant autour de la table dans le salon, et là il a dormi deux semaines dans la cabane dans le jardin.
Ah oui ! LAURINE, voilà, je dois écrire la fic, parce que tonton Blue il est fatigué à cause des Japonaises sur zInternette. Bon alors maman elle est ligotée à la cave par les zextra-terrestres, et y a des gros rats tous poilus avec des grandes dents et ils veulent l'attaquer pour lui grignoter le soutien-gogo, et y a une bombe dans le grenier qui va zexploser, et pis papa il ronfle sur le canapé à cause des canettes de bière, et y a aussi une zaraignée géante, elle est suspende dans le plafond et elle va tournicoter dans les cheveux de papa avec ses pattes, et moi je rentre juste de la zécole, et y a des nains dans le jardin ils veulent me cambrioler le cartable, alors je leur donne des coups de pieds et ils volent par-dessus le toit et sur les tuiles, et ils cassent la cheminée qui s'écroule et ils sont tout écrabouillés dessous avec plein de sang. Puis je lance le cartable sur la zaraignée comme un boubourangue, et le cartable il lui coupe la grosse boule des fesses en deux, alors la zaraignée elle veut me mordre avec sa tête qui marche toute seule, et je lui plante des crayons dedans, alors elle devient dingo comme papa quand il a pas de canettes de bière, et elle est toute dégonflée et raplapla.
Puis y a maman qui crie, alors je saute dans la cave par la fenêtre, et je donne des chocos BN aux rats, et pendant qu'ils mangent le chocolat, je les assomme avec un coup de karaté, et maman elle m'achète plein de bonbons.
Puis y a la bombe elle zexplose, et la maison elle vole sur la lune, et les zextra-terrestres ils nous attaquent avec des pistolets avec des rayons, que quand tu es touché tu deviens tout mou, et tu dégoulines comme papa quand il transpire quand maman elle lui dit de bricoler des zétagères, et après il reste juste une flaque de pipi. Mais moi je les tue tous et je les enferme dans le frigo, et après papa il m'emmène là où y a des manèges et il m'achète des glaces, et j'ai plus besoin d'aller à la zécole, et maman elle me fait des gâteaux au chocolat avec des raviolis.
Bon ben voilà, il faut que j'aille au dodo, j'ai les zoeils qui font clap-clap, maman elle est toujours sur le zordinateur et elle joue à Lara Corof en buvant du liquide qui pique sur la langue, et papa il est pas encore rentré, il doit boire des canettes de bière dans le bistrot, peut-être que tonton Krystos il va venir en pleine nuit avec la voiture et tamponner la cabane du jardin comme la dernière fois, j'ai mis les photos sur yoututube, c'était trop rigolo, surtout quand maman elle l'a poursuivi avec le fouet.
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 724
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: Petites Fics sur les Membres du Forum

Messagepar Phantom_Blue » 10 Aoû 2011, 11:20


VIRGINIE exultait de joie. Elle avait gagné le grand concours Tomb Raider de Misslara. Face à des centaines de concurrentes, passant des épreuves intellectuelles et physiques extrêmes, elle avait réussi.
Son cœur battait à tout rompre quand elle franchit les grilles ouvertes du manoir au volant de sa Twingo.
Lara Croft l'attendait sur le perron. Elle l'accueillit avec un grand sourire.
— Bienvenue, j'espère que vous vous plairez ici, je prends des vacances bien méritées, je ne vous fais pas visiter, Winston s'en chargera et vous expliquera tout. Toute la garde-robe a été renouvelée à votre taille.
Lara Croft lui donna les clés, sauta dans une Buggy décapotable, la natte virevoltante et démarra dans un crissement de pneus.
Virginie la regarda s'éloigner dans un vrombissement de moteur au bout du chemin. Puis elle jeta un coup d'œil sur le verger et le labyrinthe, les yeux émerveillés.
Et elle entra dans le vaste hall.
Winston l'attendait dans son costume noir à queue-de-pie. Il articula d'une voix posée :
— Je suis aux ordres de lady Virginie. Voulez-vous visiter le manoir ?
— C'est bon, je me débrouillerai, je vais explorer.
— Désirez-vous prendre un petit déjeuner ?
— Non merci, j'attendrai midi.
— Comme lady Virginie voudra.
Elle monta le grand escalier, encore plus impressionnée par les lieux, ne réalisant pas complètement ce qui lui arrivait.
La chambre était magnifique, avec le lit à baldaquin, la cheminée, la terrasse donnant sur le parcours du combattant.
Le placard regorgeait de vêtements fabuleux des grands couturiers, effectivement tous à sa taille.
Une eau turquoise miroita bientôt dans la grande baignoire incrustée dans le sol carrelé. Elle ajouta des sels de bain parfumés et entra nue dans la mousse onctueuse.
Vingt minutes plus tard, elle sortit du bain et fila sous la douche.
Il lui fallut un quart de seconde pour cacher ce qu'une fille doit cacher. Tandis que l'eau cascadait sur son corps.
Winston venait d'entrer dans la salle de bain. Il lui demanda d'une voix neutre, le regard neutre :
— Lady Virginie désire-t-elle un drink ? Lady Lara en prend toujours un avec son bain ?
— Euh, non, bafouilla-t-elle, rougissante, merci, vous pouvez disposer…
Winston tourna les talons et sa queue-de-pie et ressortit, plus silencieux qu'un croque-mort.
— Ben dis donc, pensa-t-elle, il a dû sacrément se rincer l'œil avec Lara, ce vieux bouc. Faudra que je fasse attention à l'avenir.
Quel bonheur de se relaxer en shorty et tee-shirt dans une chaise longue sous les arbres du verger, après un repas digne de Versailles. Les oiseaux gazouillaient sur les branches des cerisiers.
Quand une Rolls déboula dans l'allée et stoppa devant le perron. Un chauffeur en tenue s'éjecta et ouvrit la portière arrière.
Virginie reconnut le prince Charles. Il la vit et se précipita vers elle, le regard enflammé.
— Wonderfull ! s'écria-t-il. Ô Darling ! Vous êtes encore plus belle que Lara ! I love you ! I love you ! I love you ! Venez, partons en Indes, je vous achèterai un palais ! Vous serez ma reine !
Il se jeta à ses pieds, la saisit aux chevilles, embrassa ses tennis avec dévotion.
— Mais arrêtez ! cria-t-elle en se dégageant de l'étreinte enflammée des doigts royaux.
Heureusement Winston arriva, les chaussures glissant sur le gazon.
Le prince Charles gêné se releva d'un bond, rajusta sur sa tête une longue mèche tombée sur son front, et bredouilla :
— Vous nous feriez un grand honneur, à Camilla et moi, si vous veniez à notre garden-party samedi prochain.
Il la salua d'une courbette et regagna la Rolls, qui démarra dans un raclement de pneus très britannique.
— Son altesse vient souvent nous rendre visite, articula le majordome, lady Lara a dû subir ses assauts plus d'une fois, mais ne vous inquiétez pas, j'interviens toujours à temps.
Vers le soir, elle surfait sur le pc dans le bureau, savourant un verre de Cherry, quand Winston entra et déposa une grande enveloppe.
— Le scénario du nouveau Tomb Raider.
Elle se précipita dessus, s'empara du manuscrit et commença à lire. Son visage changea soudain d'expression.
— Mais c'est quoi, cette histoire ?
Elle feuilleta plus loin, écarquilla les yeux, parcourut plusieurs pages d'une traite.
— Winston, appelez-moi Eidos et vite !
Le majordome décrocha le téléphone d'une main stylée, composa le numéro d'un index stylé, attendit dans un silence stylé, et lui tendit le combiné d'un geste stylé.
— Ici la nouvelle Lara, cracha-t-elle, je viens de recevoir votre scénario pour le nouveau Tomb Raider… oui… vous ne croyez quand même pas que je vais jouer ça ?… Comment ça ?…. Vous rigolez ou quoi ? Je ne sais pas combien il y a de scènes de nu… Quoi ?… Comment ça, les temps ont changé, on est plus à Tomb Raider 1 ?…
Elle raccrocha sec, attrapa le scénario et le balança dans la corbeille à papier.
La nuit aurait pu se dérouler sans incident. Quand les douze coups de minuit sonnèrent à l'horloge dans le hall.
Virginie se redressa soudain dans le lit à baldaquin, la nuisette hérissée de frayeur. Elle alluma la lampe de chevet et bondit les pieds nus sur le parquet.
Des mains invisibles tiraient la couverture.
— Au secours, Winston ! cria-t-elle en sprintant dans le couloir.
Le majordome se ramena en longue chemise de nuit blanche, un bonnet à pompon sur la tête.
— Il se passe des choses bizarres dans ma chambre.
— C'est le fantôme du duc de Canterburry, répondit-il, la voix blasée. Il a été marié huit fois, sa dernière femme l'a poignardé dans le dos pendant qu'il copulait avec sa servante. Il officie dix minutes à minuit et disparaît.
— Charmant, souffla-t-elle, mais vous auriez pu me prévenir.
— Lady Lara Croft apprécie ces moments de frivolités surnaturelles. J'ai pensé que…
— Eh bien ne pensez plus, j'espère que je pourrai dormir, j'ai besoin de mes huit heures de sommeil.
Vers trois heures du matin, Virginie fut une nouvelle fois réveillée, mais par une sonnerie d'alarme.
— C'est quoi encore, ce boucan ?
Un volet métallique claqua dans un bruit de métal qui claque, masquant l'accès à la terrasse.
D'autres claquements semblables résonnèrent dans tout le manoir.
Winston déboula dans le couloir, un gilet pare-balles attaché sur sa chemise de nuit, un casque militaire sur la tête, une arquebuse à la main.
— On attaque le manoir mais ne vous inquiétez pas, ce n'est pas la première fois ! En général ils ne peuvent pas entrer ! Mais par précaution, armez-vous !
Un soleil matinal dorait la campagne et le toit du manoir.
Virginie se dirigea vers sa Twingo, le visage fatigué, suivi par Winston qui gargouilla dans un gargouillement posé et stylé :
— Mais vous êtes sûre de votre décision ?
Elle ouvrit la portière, se retourna et répondit :
— Je préfère jouer le jeu dans mon salon, c'est moins éprouvant. Le fantôme et les commandos passent encore, mais le prince Charles, son eau de toilette est atroce, et ça ne je ne pourrai jamais le supporter.
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre15 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 724
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

PrécédenteSuivante

Retourner vers Cercle des Poètes - Fans Fictions

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Booste le trafic de ton forum