Une nuit d'enfer


Laissez aller votre imagination et faites-nous part de vos histoires, poèmes...

Modérateurs: Phantom_Blue, Co Admin, Bigs Moderaiders

Re: Une nuit d'enfer

Messagepar BB-lilith » 16 Mar 2009, 08:08


Allez Blue ! Courage ! Je t'ai donné pleins d'idées :P
Il me restera toujours mes rêves pour réinventer le monde qu'on m'a confisqué ...
BB-lilith

Avatar de l’utilisateur

Raider Persévérant
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Femme

Age : 35 ans
Messages : 198
Inscription : 27 Avr 2006, 16:36
Localisation : Province de Liège
Jeu TR favori : TR Legend

Records Arcade : 0

Re: Une nuit d'enfer

Messagepar BB-lilith » 04 Juin 2009, 16:59


On attend ! On attend ! :kk:
Il me restera toujours mes rêves pour réinventer le monde qu'on m'a confisqué ...
BB-lilith

Avatar de l’utilisateur

Raider Persévérant
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Femme

Age : 35 ans
Messages : 198
Inscription : 27 Avr 2006, 16:36
Localisation : Province de Liège
Jeu TR favori : TR Legend

Records Arcade : 0

Re: Une nuit d'enfer

Messagepar Phantom_Blue » 31 Jan 2010, 11:10


Saison 4

Épisode 1

BB-lilith aboya d'une voix aboyante :
— Bon, les filles, on aborde la 4e saison, alors je demande un minimum de discipline ! On se concentre, on est adulte et responsable ! On gère les situations avec sang-froid et intelligence !
Sandra agita ses couettes en dégainant ses deux guns. Dégaina ses deux guns en agitant ses couettes.
— On rafale ! Point barre !
Enilis serra ses poings de filles, le soutif parcouru par un frisson de fille.
— Ouais, ben moi je fais comme d'hab et puis si Charly n'est pas content, il n'a qu'à aller se faire voir !
Aeryn Sun bailla. Un souffle bailleur s'échappa de sa bouche bailleuse.
— Vous ne vous rendez pas compte, s'excita BB-lilith, on joue dans une fic légendaire !
— Ouais bof, souffla Enilis.
Sandra dégagea une crotte de nez d'un coup d'index rapide.
Aeryn Sun rebailla.
— Merci pour l'enthousiasme, crachota BB-lilith, j'espère quand même que la nouvelle tenue vous convient ?
— Ben quoi ? s'étonna Sandra. Elle est toujours pareille !
BB-lilith soupira, secoua ses couettes, articula :
— Les shortys sont deux centimètres plus courts et les débardeurs une taille en dessous.
— Ah c'est ça qui serrait ! s'exclama Enilis. Je croyais que mes lolos avaient pris du volume !
Sandra loucha son shorty et celui des autres.
— On a plus de cuisses, c'est vrai ! Et ça fait les fesses plus rondes !
— Toi qui veux toujours que ça fasse manga, ironisa BB-lilith.
— Purée ouais ! s'exclama Enilis en se louchant par derrière, au risque de se dévisser la tête. A la limite ça fait bikini, j'avais même pas fait gaffe !
— Quand même pas, intervint BB-lilith, ça reste très habillé. Blue a pensé qu'un look plus sexy conviendrait mieux à la suite des aventures.
— Tu rigoles ! cracha Enilis. Encore un truc de mec !
— Ben euh, bafouilla Sandra, je trouve que c'est seyant.
— Toi alors, souffla Enilis en crachotant un souffle.
— Bon, envoya BB-lilith, si vous avez fini, on pourrait peut-être commencer. Y'a les lecteurs qui attendent !
— N'ont qu'à attendre, aboya presque Enilis, je suis pas à leur disposition.
BB-lilith la toisa du regard.
— T'oublies que tu as un rôle à tenir, tu joues quand même dans "Une nuit d'enfer".
— Ben l'enfer, c'est justement de jouer là-dedans.
La réplique d'Enilis consterna Sandra, étonna BB-lilith et fit bailler Aeryn Sun.
— Ouais, j'en ai marre ! Je veux une love story, de la douceur, pas flinguer des zombies qui t'éclatent à la gueule !

Après s'être enfoncées dans le lac, qui était en fait une porte dimensionnelle dans Drims, nos quatre vaillantes chasseuses de zombies se retrouvèrent stupéfaites devant les grilles fermées de l'Académie.
Il faisait jour, un beau soleil d'été brillait dans un ciel bleu parsemé de gros cumulonimbus blancs. Des moineaux piaillaient sur les branches des arbres dans le grand parc verdoyant.
— On est revenu au point de départ ! s'exclama Sandra.
— Ouais, dit Enilis, ça valait bien la peine qu'on se décarcasse. On tourne en rond.
— Encore un coup de Drims, chanta Aeryn Sun.
— Bon, dit BB-lilith, il est inutile d'entrer toutes les quatre, on ne sait pas ce qu'il peut y avoir. Il vaut mieux être prudentes. Voici mon plan : Enilis et Sandra vont voir ce qui se passent, Sunny et moi on attend dehors.
— Ça marche, dit Sandra, et s'il y a quoi que ce soit de louche, on rafale sec.
— Ouais, confirma Enilis, on tire dans le tas.
BB-lilith et Sunny se cachèrent derrière un buisson pendant qu'Enilis appuyait sur le bouton de la sonnette.
Quelques secondes plus tard, une femme en blouse avec un chignon, qui semblait être une surveillante, sortit de l'Académie et les rejoignit devant les grilles.
— Qu'est-ce que vous faites là, toutes les deux ? demanda-t-elle. Vous êtes en retard pour la rentrée des classes. Vous devriez être en cours.
Elle leur ouvrit les grilles avec une clé, et une fois nos deux amies à l'intérieur, elle les referma aussitôt après et articula :
— Les armes dans l'Académie sont interdites par le règlement. Veuillez me les remettre !
Sandra et Enilis hésitèrent, puis elles débouclèrent leurs ceinturons à contrecœur et les donnèrent à la femme.
BB-lilith et Aeryn Sun les regardèrent s'éloigner dans l'allée centrale bordée d'arbres gazouilleurs et entrer dans l'Académie.
— Tu as entendu, dit Aeryn Sun, la vieille a parlé de rentrée des classes ?
— Ouais, apparemment l'année scolaire à repris à l'Académie. Viens, nous allons faire le tour, peut-être que nous trouverons un autre endroit pour entrer.

Elles tombèrent sur une petite porte en bois logée dans le haut mur. BB-lilith envoya un coup de rangeo dans la serrure. La porte céda en craquant, craqua en cédant.
— Ouah ! s'exclama Aeryn Sun. Je comprends pourquoi tes petits copains ne prolongent pas le dialogue quand il y a une dispute.
— Ils n'ont même pas le temps de commencer la dispute.
Aeryn Sun crachota une rigolade et souffla :
— Dis, on aurait dû commencer par là.
— Oui, je sais, mais il fallait que quelqu'un entre dans l'Académie par la grande porte.
— Purée, tu penses à tout.
Elles traversèrent le parc, se dissimulant derrière les arbres, longèrent des buissons, et se retrouvèrent derrière le grand bâtiment en briques rouges.
On entendait une voix de crécelle venant d'une petite fenêtre entrouverte, au ras d'une plate-bande. Elles s'agenouillèrent pour regarder à travers les vitres.
Et elles n'en crurent pas leurs yeux.
Dans une salle de gymnase au plancher vernis, des filles en jupes longues plissées bleu marine jusqu'aux genoux, des grandes socquettes blanches remontées sur les mollets, des petites cravates nouées sur des chemisiers blancs boutonnés jusqu'aux dents, et des blazers bleu marine avec des écussons dorés, les cheveux peignés en queue de cheval, exécutaient des révérences devant une lady binoclardes en tailleur gris, au nez pointu et aux lèvres pincées sous un chignon victorien.
— Plus gracieux, Valérie, caqueta la vieille, vous ne dansez pas le twist dans une surprise-partie. Vous faites une révérence devant sa gracieuse majesté la reine.
— Ben dis donc, souffla Aeryn Sun, l'Académie a drôlement changé. On devrait avertir Enilis et Sandra. Je crois que là on est fixé.
— Non, attends, répliqua BB-lilith, ne précipitons pas les choses. Elles sont dans la place, laissons-les d'abord enquêter, elles apprendront peut-être des informations qui nous seront utiles.
— Mais t'as vu ce qui se passe ? Et si elles se retrouvaient embarquées dans la rentrée des classes malgré elles ? Tu sais, avec Drims tout est possible.
— Justement, il vaut mieux ne pas prendre de risques et éviter d'entrer dans l'Académie.
— En plus tu as vu, elles ont dû donner leurs armes ?
— Ça va, chantonna BB-lilith, elles sont capables de se défendre. Tout au plus, elles risquent de se retrouver dans une classe. Un peu de savoir-vivre ne leur fera pas de mal. Tu les as vues ? Aucune grâce féminine. Enilis n'a aucune éducation, elle bave même quand elle rafale les zombies, et je ne parle même pas de Sandra. Chez elle tout est rééduquer, à commencer par les bonnes manières.
— Oui, c'est vrai, tu as raison. Remarque, tout compte fait, ce n'est peut-être pas plus mal. Je les vois bien dans cette tenue faire la révérence. Ça me ferait trop rigoler. Super wouarf !
BB-lilith esquissa un sourire.
— Viens, on va voir si on découvre d'autres choses.

La surveillante conduisit les deux chasseuses de zombies dans les couloirs, toqua à une porte où le mot DIRECTRICE était affiché dessus, et attendit qu'une voix lui dise d'entrer pour ouvrir la porte.
Enilis et Sandra pénétrèrent dans une pièce avec une grande fenêtre sans rideau qui donnait sur le parc.
Assise derrière un bureau sur lequel trônait l'écran plat d'un pc et un clavier, une femme aux allures de super Nanny, des lunettes à fines montures sur un nez pointu, en tailleur rouge, les toisa du regard.
— J'ai trouvé ces deux filles devant les grilles, expliqua la surveillante, elles portaient ces armes, je crois qu'elles font partie de l'ancienne Académie.
La surveillante enferma les armes dans une armoire métallique. Sandra eut le temps de voir d'autres guns posés sur les étagères.
— Comment se fait-il que vous êtes en retard ? leur demanda la directrice d'une petite voix sèche. Toutes les étudiantes ont été recyclées. Quel est votre nom ?
Enilis et Sandra déclinèrent leur identité. Ils valaient mieux jouer le jeu, afin d'en apprendre un maximum sur la situation.

La directrice pianota sur son clavier, loucha l'écran, cliqua avec la souris et confirma :
— Oui, c'est bien vous, vous êtes chasseuses de zombies. Ce que vous devez savoir, c'est que l'Académie a changé de propriétaire. Ce n'est plus monsieur Charly qui la dirige, mais miss Anna Fletch. Elle a tout réformé, nous n'enseignons plus la chasse aux monstres, mais les matières classiques d'une école normale pour jeunes filles. Nous les formons pour devenir de bonnes épouses et de parfaites ménagères dévouées à la société dans le respect de sa gracieuse majesté notre reine bien-aimée.
— Beurk, ne put s'empêcher de crachoter Enilis, qui avait ce concept de soumission de la femme en horreur.
La directrice la dévisagea avec sévérité.
— Bon, vous allez suivre nos cours, on va vous donner des uniformes, j'espère que ce séjour ici vous sera profitable et que vous ferez honneur à la nouvelle Académie.
Compte-là dessus, pensa Enilis, un petit sourire narquois sur ses lèvres narquoises.
Sandra avait pensé la même chose, en rajoutant son légendaire saperlipopette en plus dans sa pensée.
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 721
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: Une nuit d'enfer

Messagepar Babou » 04 Fév 2010, 06:49


Les quatre complices sont toujours égales à elles-même et Lilith n'a pas perdu de son esprit d'initiative, réfléchie et sensée. Je ne sais pas comment elles vont pouvoir se sortir de cette situation qui n'est pas dans l'ordre des choses ou dont l'ordre a changé, même si avec Drims tout est possible.

L'uniforme va sûrement les ravir, autant que de devenir de bonnes épouse et de bonnes ménagères. xd

Mais ne nous précipitions pas car il y en a encore deux à l'extérieur. On imagine que le cours de l'histoire peut changer. Va changer. C'est étonnant en ce qui concerne Sandra et Enilis, envoyées en reconnaissance, que leur nom soit répertorié sur la liste des élèves. :18:

Je remarque une chose dans cet épisode, malgré qu'il soit relativement court, c'est que Sun n'a pas eu une petite soif. :02:

— Ah c'est ça qui serrait ! s'exclama Enilis. Je croyais que mes lolos avaient pris du volume !
:D
La parole se fait spontanément rythme dès que l'homme est ému, rendu à lui-même, à son authenticité. Oui, la parole se fait poème. (Léopold Ségar Senghor)
Babou

Avatar de l’utilisateur

Lieutenant Adjoint
 
14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre
 
Femme

Messages : 8800
Inscription : 08 Déc 2004, 16:43
Localisation : Sens
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 7

Re: Une nuit d'enfer

Messagepar Corrector » 04 Fév 2010, 10:05


— On a plus de cuisses, c'est vrai ! Et ça fait les fesses plus rondes !
— Toi qui veux toujours que ça fasse manga, ironisa BB-lilith.



Oui, c'est exactement ça !
J'ai tout lu depuis le début. C'est vraiment intéressant. Une sorte de synthèse manga/drôles-de-dames/Buffy avec les idées originales de Phantom_Blue, son humour décapant, ses situations étonnantes (mi-enfantines mi-vitreuses) et son rythme enlevé !
Les dialogues qui s'entremêlent m'ont fait penser aux premiers sketches de Michel Boujenah, au tout début des années 1980, quand il ne jouait encore que dans des petites théatres de banlieue ou dans des MJC.
Des floppées de personnages et leurs répliquent qui fusaient en tous sens.
C'est charmeur et charmant !
Image
Corrector

Avatar de l’utilisateur

Raider Assidu
 
10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre10 années en tant que membre
 
Homme

Age : 56 ans
Messages : 591
Inscription : 31 Aoû 2009, 14:26
Localisation : Paris XIXe
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Re: Une nuit d'enfer

Messagepar BB-lilith » 04 Fév 2010, 21:08


Tu sais, avec Drims tout est possible.
Ca c'est bien vrai. Tranquille le départ de l'histoire mais néanmoins inhabituel. Les personnages ont conscience d'être lus :05:

Aeryn Sun bailla.
Aeryn Sun rebailla.
La réplique d'Enilis consterna Sandra, étonna BB-lilith et fit bailler Aeryn Sun.

Pas encore reposée de ses vacances ? Lol ! :01:

— Ouais, j'en ai marre ! Je veux une love story, de la douceur, pas flinguer des zombies qui t'éclatent à la gueule !
Enilis n'a aucune éducation, elle bave même quand elle rafale les zombies.

C'est vrai que vu comme ça, la love story, j'sais pas si ce serait vraiment love ! :14:

BB-lilith aboya d'une voix aboyante.
La porte céda en craquant, craqua en cédant.
Sandra agita ses couettes en dégainant ses deux guns. Dégaina ses deux guns en agitant ses couettes.
Un souffle bailleur s'échappa de sa bouche bailleuse.
Un petit sourire narquois sur ses lèvres narquoises.

J'adore ces répétitions. Elles donnent vraiment du relief à ton texte ! :11:
Il me restera toujours mes rêves pour réinventer le monde qu'on m'a confisqué ...
BB-lilith

Avatar de l’utilisateur

Raider Persévérant
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Femme

Age : 35 ans
Messages : 198
Inscription : 27 Avr 2006, 16:36
Localisation : Province de Liège
Jeu TR favori : TR Legend

Records Arcade : 0

Re: Une nuit d'enfer

Messagepar Aeryn Sun » 22 Fév 2010, 18:37


Enilis serra ses poings de filles, le soutif parcouru par un frisson de fille.


heu...c'est quoi un frisson de fille!? :18: :17:


c'est que l'Académie a changé de propriétaire. Ce n'est plus monsieur Charly qui la dirige, mais miss Anna Fletch.


Mais c'est quoi se binz....qui c'est cette pouf....où est notre charlyyyyyyyyyyy!!!


Compte-là dessus, pensa Enilis, un petit sourire narquois sur ses lèvres narquoises.


De tout coeur avec toi :02: :04: :01:
Aeryn Sun

Avatar de l’utilisateur

Raider Fou
 
14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre
 
Femme

Age : 51 ans
Messages : 638
Inscription : 26 Juin 2005, 13:39
Localisation : La lune
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Précédente

Retourner vers Cercle des Poètes - Fans Fictions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Booste le trafic de ton forum