Une nuit d'enfer


Laissez aller votre imagination et faites-nous part de vos histoires, poèmes...

Modérateurs: Phantom_Blue, Co Admin, Bigs Moderaiders

Messagepar Vanneck » 31 Aoû 2006, 22:12


Sandra a écrit:kikoo ^^ bah moi j'adore les histoires de phantom_blue et d'ailleurs comme je fais partie de l'histoire ben je me suis représenté en REgirl :)
La tenue c'est moi qui l'ai inventé alors voilà ^^
Image

Wahou pas mal pour un truc fais vite!
Vanneck

Avatar de l’utilisateur

Raider Persévérant
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 137
Inscription : 07 Jan 2006, 11:40
Jeu TR favori : Tomb Raider 3

Records Arcade : 0

Messagepar Phantom_Blue » 03 Sep 2006, 09:26


Episode 2

Enilis exultait.
Trois espèces de poulpes avec des griffes crochues explosés au gun, alors qu’elle fonçait sur la route. Puis une flopée de mini dinos qui traversait, éclatés par le pare-chocs et écrabouillés sous les roues.
Sandra : C’est po juste, la prochaine fois c’est moi qui vais devant.
Enilis : C’est ça le talent. Je suis la number one.
Sandra : Arrête la frime.
Enilis : Hi hi hi.
Des bestioles crapahutaient sur les toits. Enilis et Sandra les dégommèrent au passage.
Sandra : Qu’est-ce qu’on leur a mis dans les dents.
Enilis : Ouais, quel bonheur ! Je revis !
Et elles stoppèrent devant la villa de BB-lilith.
La lueur de la télé flashait à travers la baie vitrée à demi-ouverte du salon.
Elles déboulèrent à l’intérieur en repoussant le rideau.
BB-lilith glandait en nuisette baby doll rose froufroutante allongée sur le canapé, des loose socks tirées jusqu’à mi-cuisse.
Des Monsters Crunch, des glurps, des Look o Look et du pop corn jonchaient la table basse. Avec un pack de Seven Up entamé.
Sur l’écran, Richard Gere déclarait sa flamme à Julia Roberts.
— Les filles ? qu’elle s’exclama en les voyant. Quoi qui se passe ?
— Ben alors, crachota Sandra, qu’est-ce que tu fous ? T’as pas vu ton baro ? Y’a de l’invasion dans l’air !
— Ah ouais ? s’étonna BB-lilith. J’ai pas fait gaffe.
— Grouille ! envoya Enilis, y a plein de monstres partout, faut les bousiller.
BB-lilith souffla, pas très jouasse :
— Allez-y sans moi, je suis pas très chaude pour ce genre de trip.
— Aaargh ! brailla Sandra. Arrête ! Tu peux pas nous faire ça ! T’es une RE girls, et une RE girl, ça flingue du zombie, et tous les monstres !

Enilis s’écria soudain :
— Aaaah ! Une crapouille sous ta table !
Elle dégaina son gun et le braqua vers le sol.
— Non, ne tirez pas ! gargouilla une sorte de ouistiti hideux en sortant de dessous la table basse.
— Quelle horreur ! s’exclama BB-lilith. Il était en train de me mater.
— Non, je regardais le film. J’adore les histoires d’amour romantiques. Je suis pas méchant. J’ai rien à voir avec les autres monstres. Je m’appelle Jojo.
Ses grands yeux noirs attendrirent Sandra.
— Il est trop mignon, on dirait un Pikachu.
Oui, bon, vu la tronche aplatie en accordéon de la bestiole, il ressemblait plutôt à un gremlin lifté par un coup de batte de base ball sur le pif.

Pendant que BB-lilith se changeait dans sa chambre, les filles se planquèrent sur le canapé et matèrent un bout du film en se goinfrant de friandises. Jojo apprécia particulièrement les pop corn, blotti dans les bras de Sandra qui le cajolait :
— Oh comme il est mimi, mon petit gremlin à moi… guili guili…
BB-lilith revint au moment où Richard Gere roulait une pelle à Julia Roberts. Fringuée shorty treillis, tee-shirt écolo avec un panda dessus, rangeos et deux guns dans les holsters. La tenue légendaire des RE girls.
— Aaaaaaaah ! cria Enilis en la voyant.
Jojo sursauta en crachant un pop corn.
— Mais arrête, bomba Sandra, ça va pas la tête ? Tu lui as fait peur ! Qu’est-ce qu’il y a ?
— Les couettes ! T’as pas fait les couettes !
— Ah ça ! souffla BB-lilith.
Enilis crachota, excitée :
— Mais les couettes, c’est le logo des RE girls, leur image de marque, c’est ce qui fait une RE girl !
BB-lilith se confectionna deux couettes.
— Ce que tu peux être maniaque des fois. Ça va, t’es contente ?
— T’as tout ? demanda Enilis.
— Ben oui, attends voir, le gloss, l’eye-liner, le mascara…
— Aaargh ! Super anti-crunch ! Mais noooon, je te parle du matos !
— Ah ça ! Ben oui, les guns, l’oreillette micro, les mini grenades, le chlasse de combat planqué dans la rangeo, le reste est à l’arrière du kart.
— Bon, on y va ? s’impatienta Sandra en bondissant du canapé. J’ai les gâchettes qui me démangent les index.
— Et Jojo ? demanda Enilis.
— Ben je l’emmène avec moi. C’est la mascotte des RE girls, maintenant. Hein Jojo ?
— Grumpf ! fit Jojo, un sourire élargissant ses lèvres lippues.

Quand BB-lilith déboula avec son kart du garage, Enilis gueula une nouvelle fois.
— Mais enfin, s’énerva BB-lilith, y a quoi encore ?
— T’as pas de petite culotte au bout de l’antenne ! La petite culotte, c’est le logo des RE girls, leur image de marque, c’est ce qui fait une RE girl !
— Pfff ! souffla BB-lilith en haussant les épaules. Toi alors, c’est pas possible !
Elle fila dans sa chambre et revint avec une petite culotte, qu’elle attacha au bout de l’antenne de son kart.
— Voilà, je te conviens comme ça ? Je suis une RE girl ?
— Purée, brailla Sandra, c’est pour aujourd’hui ou pour demain ? Et je roule en tête !
Son kart fonça sur la route, Jojo cramponné derrière le siège, le derche assis sur le bazooka.
— Elle a bouffé du zombie enragé ? demanda BB-lilith en se talant sur son siège. Complètement hystérique, la gamine !
Enilis rigola et démarra.

Normal qu’Aeryn Sun ne donnait pas de news.
Une meute de nains de jardins plutôt féroces attaquait sa villa.
Campée à une fenêtre, elle tirait sur eux. Des nains jonchaient la pelouse, éclatés par les balles. Les autres, encore nombreux, envoyaient des petites flèches avec des petites arbalètes.
Les trois karts freinèrent brutal devant le portail, et les filles bondirent en avant, les guns vissés dans leurs mimines. Enfin BB-lilith en retrait, pas trop motivée pour flinguer du nain de jardin.
Les deux guns vissés dans leurs mimines, Enilis et Sandra rafalèrent dans le tas.
Les nains de jardin valdinguèrent dans tous les sens, fauchés par les balles, les ciboulots arrachés, les bras et les jambes taillés, les derches criblés.
La meute fut nettoyée en un clin d’œil.
Aeryn Sun leur tomba dans les bras.
— Wouah les filles, trop fort ! Je vous adore ! J’y serais pas arrivée toute seule !
— Normal, gaufra Sandra, on est les RE girls ! Ben dis donc, c’était moins une, ces nains de jardin t’auraient bouffée toute crue.
— Ouais, dit BB-lilith, et en venant chez toi, on a flingué des tas de crapouilles depuis les karts. Et on a juste contourné la ville. Ça doit grouiller dans le centre.
— Purée ouais, chanta ravie Enilis, cette nuit je crois que c’est la totale, y en a pour tous les goûts.
— Mais j’ai pas encore vu un seul zombie, s’inquiéta Sandra.
— T’inquiète, répondit Enilis, on en rencontrera assez tôt. C’est trop le top quand les têtes éclatent sous les balles.
— Ouais, s’extasia Sandra, plus y a de sang, mieux c’est. Super crunchique !
— Beurk, fit BB-lilith.

Aeryn Sun fila se fringuer et revint avec la tenue des RE girls, « A mort les mecs » imprimé sur le tee-shirt.
— J’ai un nouveau cri de guerre, lança Enilis, « une pour toutes, toutes pour moi ».
— Comment ça : « toutes pour toi » ? demanda Sandra. Et nous, alors ?
— Mais c’est pour chacune, expliqua Enilis, toutes pour moi, c’est pour toi.
— Ben attends une minute, coupa Aeryn Sun, t’as bien dit : « toutes pour moi », non ?
— Ben oui, s’énerva Enilis, mais tu le dis aussi, alors c’est aussi pour toi.
— Ah ouais ! s’exclama BB-lilith. J’ai compris ! Quand tu dis : « toutes pour moi », c’est aussi pour moi !
— Aaaargh ! fulmina Enilis. Naaaan ! Quand je dis : « toutes pour moi », c’est pour moi, pas pour toi. Quand tu le dis, alors c’est pour toi. Puisque tu dis alors : « toutes pour moi ».
— Bon, gueula Sandra, on s’en fout. Y’a des tas de monstres à crever ! Magnez-vous le shorty !
Aeryn Sun haussa les épaules.
— Dis, Lili, t’es vachement compliquée des fois. On a qu’à dire : « Une pour toutes, toutes pour une », comme les Spice Girls, et c’est bon.
Enilis préféra ne pas répondre.
A l’arrière du kart de Sandra, Jojo se gratouillait le ciboulot en mâchonnant des carambars mous au nougat.
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 721
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Messagepar Aeryn Sun » 03 Sep 2006, 17:09


Lol Phanton! de tuer du zombis, ça nous bouffe le cerveau :D
Aeryn Sun

Avatar de l’utilisateur

Raider Fou
 
14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre
 
Femme

Age : 51 ans
Messages : 638
Inscription : 26 Juin 2005, 13:39
Localisation : La lune
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Messagepar BB-lilith » 04 Sep 2006, 15:27


Clair ! MDR !

J'adoore ! Vite la suite ! :P
Il me restera toujours mes rêves pour réinventer le monde qu'on m'a confisqué ...
BB-lilith

Avatar de l’utilisateur

Raider Persévérant
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Femme

Age : 35 ans
Messages : 198
Inscription : 27 Avr 2006, 16:36
Localisation : Province de Liège
Jeu TR favori : TR Legend

Records Arcade : 0

Messagepar Phantom_Blue » 28 Sep 2006, 09:48


Episode 3

Les quatre karts fonçaient vers la ville, Sandra en tête, parce qu’elle voulait flinguer un max, suivie par Enilis, BB-lilith, et Aeryn Sun qui assurait les arrières.
Elles franchirent un grand pont suspendu truffé de longs câbles métalliques. Des éclairs fusaient de la masse nuageuse opaque.
Au passage, elles balancèrent une flopée de grenades dans le fleuve houleux. Jojo se cramponnait à l’arrière du siège, pas trop rassuré.
Des explosions avec de grands remous de flotte montèrent jusqu’à elles. Plusieurs monstres du Loch Ness morflèrent en couinant.
Quand une horde de landaus à réaction déboula et prit les karts en chasse, pilotés par des bebes tueurs aux faciès de crapauds boursouflés. De la morve dégoulinait de leurs narines dilatées. Une bave visqueuse ruisselait sur leurs mentons et leurs bavettes maculées de taches de sang.
Aeryn Sun : Attention, les filles, danger à 6 heures !
BB-lilith : C’est quoi, de nouveau, 6 heures ?
Enilis : derrière nous.
BB-lilih : Et c’est quoi, le danger ?
Aeryn Sun : Des poupons diaboliques motorisés.
Sandra : C’est pas possible, je me mets exprès devant, et ça se pointe à l’arrière.
Enilis : Hi hi hi.

Les bebes brandissaient des biberons à répétitions. Une pluie de bastos claqua autour des karts.
Aeryn Sun : Roulez en zigzag, ces petites saloperies nous canardent !
Furibarde, les mimines crispées sur le volant, un rictus meurtrier sur son gloss Blood de Loup-garfeld, Sandra effectua un dérapage contrôlé et se retrouva face à la meute de landaus qui rappliquait à toute pompe.
Elle attendit que les trois karts la dépassent, avant d’appuyer d’un grand coup sec avec la paume sur le bouton Fire, en forme de buzzer, au centre du volant.
Deux mini-missiles giclèrent de deux tubes logés devant sous le capot.
Les explosions dégagèrent les landaus dans l’espace. Des roues la jouèrent freesbees dans la nuit. Des bouts de landaus disloqués et de bebes déchiquetés retombèrent au ralenti sur la route.
Une tête déformée, un œil dodelinant hors d’une orbite, se crasha dans un splash spongieux entre les jambes de BB-lilith.
Elle hurla comme une cinglée. Les oreillettes des autres RE girls tonnèrent contre leurs tympans.
Enilis : Mais arrête, tu vas nous éclater le cerveau de la tête.
Sandra : Quoi qui se passe encore ? T’es attaquée ?
Aeryn Sun : Attends, j’arrive !
BB-Lilith freina brutal au milieu de la route et s’éjecta du kart.
— Dégagez-moi cette horreur ! cria-t-elle en montrant la tête entre le siège et le volant.

Aeryn Sun stoppa son kart, en même temps que les autres, bondit en avant et piqua une rigolade.
Sandra : C’est quoi ?
Aeryn Sun : Rien, une tête de bebe avec un œil qui pend.
Elle shoota un coup de rangeo dedans, la tête valdingua dans les airs et s’écrabouilla sur le macadam dans un splash sanguinolent.
Sandra : Non, arrête, depuis le temps que j’en cherche une pour faire une lampe de chevet.
BB-lilith : Purée, t’es malade du cerveau des couettes !
Sandra : Tu sais pas c’qui est beau.
Enilis : Bon, alors, c’est fini vos parlotes ?
Sandra : Ça va, on peut causer, non ?
Aeryn Sun : T’en auras d’autres des têtes.
Elle se tala sur le siège de son kart.
Et les RE girls repartirent, Sandra toujours devant, bien décidée à flinguer un max de monstres, BB-lilith pas du tout jouasse pour crever de la goule cannibale.

Sandra : Qu’est-c’qu’on s’éclate, hein ?
BB-lilith : Ben avec tout ça, j’ai pas vu la fin de Pretty Woman.
Enilis : Ça va, tu l’as déjà vue au moins 100 fois.
BB-lilith : 173 fois depuis la sortie du film, 53 au ciné, le reste sur DVD, et des fois quand ça passait à la télé. J’ai même chronométré quand ils s’embrassent.
Sandra : T’as combien de films romantiques déjà ?
BB-lilith : Je les ai tous.
Sandra : Ça je sais, tu réponds chaque fois ça, mais combien ?
BB-lilth : Je sais pas, j’ai pas compté, y en a trop.
Enilis : Et elle te répond chaque fois ça. Hi hi hi !
BB-lilith : Ben quoi, quand on aime, on compte pas.
Sandra : Purée, ça c’est vrai. Si j’avais dû compter toutes les bastos que j’ai tirées. Et tous les zombies que j’ai flingués. Si on me filait un euro pour chaque scalp, je serais milliardaire, peinarde à Malibu, avec Kisshu pour me mettre de l’huile solaire.
Aeryn Sun : Ça y est, c’est reparti avec Kiki.
Sandra : Ben on s’aime, et quand j’aurais fini mes études à la con au collège, on se mariera et on montera une agence pour tuer les zombies.
Enilis : Et s’il flashe sur une autre ?
Sandra : Arrête, me charrie pas tout le temps avec ça. Il a pas intérêt, sinon couic, je lui coupe ses oreilles en pointes.
BB-lilith : Mais il a déjà les oreilles en pointes.
Sandra : M’en fous, ça les fera encore plus en pointes.
Rigolade générale dans les oreillettes.

Les RE girls dévalèrent les rues en pentes, un gun dans chaque main, les volants lâchés.
Des bestioles de toutes sortes crachèrent avant de s’écrouler, criblées de balles, les murs tagués de sang.
Sandra : Trop de la balle !
Enilis : Ouais, y a pas mieux comme anti-stress ! Super crunch !
Aeryn Sun : Tu dis rien, BB ?
BB-lilith : Ouais, moi je trouve qu’on devrait orienter l’esprit des RE girls vers quelque chose de plus artistique, comme la peinture, la sculpture, la musique. Pas toujours du carnage de monstres.
Sandra : Aaaaaaaaaaah ! Mais c’qu’on fait, c’est de l’art ! On peint les murs avec du blood, ça fait des fresques, et puis on sculpte les têtes des zombies à la bastos, d’un côté on les rend plus mieux, ça leur enlève leurs grimaces.
Enilis : Exact, même qui y a pas plus musical qu’une rafale de gun.
Sandra : Ouais, j’allais le dire, tu m’enlèves les mots de la bouche.
Enilis : Hi hi hi.
BB-lilith : No comment.

Les filles freinèrent en même temps. Sauf BB-lilith, qui fut plus lente à la détente, et se retrouva dix mètres devant.
BB-lilith : Oups !
Elle fit marche arrière et se plaça à côté des autres.
Le landau noir occupait le centre du carrefour. Un landau monstrueux, blindé de métal, avec des roues garnies de pointes. Des mitrailleuses pointaient sur les côtés. La bouille d’un gros bebe hideux aux yeux révulsés, injectés de sang, trônait au-dessus du volant. Une bave jaunâtre dégoulinait de sa bouche. « Kill am all » était brodé sur sa bavette.
Aeryn Sun : Je crois qu’on est tombé sur le big boss.
Enilis : Ouais, et il a pas l’air commode.
Sandra : Laissez-le-moi, je vais lui donner le biberon, il va roter dans le cosmos.
Aeryn Sun : Calmos, ça va pas être de la tarte. Faites gaffe à ses sulfateuses !
Enilis : Un missile est le tour est joué.
Sandra : Non, arrête, j’ai besoin de sa tête pour ma lampe de chevet. Laissez-moi faire !
BB-lilith : J’te jure.
Aeryn Sun : Ben vas-y, on admire la demo.
Sandra se leva de son kart, défit son ceinturon avec ses guns, et avança vers le landau, les mains levées.
— Hé, bebe big boss, je te propose un combat à mains nues ! J’ai pas d’armes ! Ramène ta fraise si t’as quelque chose dans ta couche-culotte !
BB-lilith : T’es complètement tarée ! Reviens !
Enilis : S’il te zigouille, je pourrai avoir ta collection de crânes de monstres ?
Sandra : Même mes shortys Britney Spears si tu veux. Mais ça risque pas.
Enilis : Non, sans dec, t’as des shortys Britney Spears ?
BB-lilith : Je les trouve trop flashy. Je préfère ceux de Lorie.
Enilis : Lorie ? Wouarf ! J’le crois pas ! Carrément Priscilla pendant que tu y es.
BB-lilith : Ben quoi ? Ils sont vachement bien, surtout celui de son dernier clip : « Je suis love de toi ».
Rigolade générale dans les oreillettes.
Aeryn Sun : J’ai commandé un shorty pirate de Jill Valentine sur le Net.
Enilis : Quoi ? Un shorty de Jill ? Aaaaargh ! Je l’veux !
Aeryn Sun : En treillis blue fluo, pour la disco c’est le top. Doublé en peau de zombies.
Enilis : Purée, ma vieille, celui-là tu me le files, sinon j’te parle plus jamais de la vie.
Aeryn Sun : Hi hi hi !
BB-lilith : Craignos, le bebe descend du landau !

Le derche cintré dans une couche-culotte en cuir noir clouté, des boots à crampons aux petons, ses petits bras et ses petites jambes bodybuildingués, bebe big boss se campa devant Sandra. Ses zieufs gonflés clignaient à l’asiatique.
— Alors, ma jolie, qu’il babilla d’une voix rauque, tu veux te mesurer à super bebe ?
— Purée, à mon avis y a pas que du lait dans ton biberon, t’es torché un max.
— Tu causes comme ma mère, elle m’a fait la remarque un jour, je lui ai réglé son compte à coups de biberons.
— Je vais t’apprendre les bonnes manières.
— Dans tes rêves, baby !
Propulsé par des ressorts planqués dans les talons de ses boots, bebe big boss bondit vers Sandra comme une fusée et lui agrippa les couettes avec ses petits doigts boudinés, les pétons talés sur ses épaules.
Du coup, elle se retrouva le nez dans sa bavette.
Sandra : La charogne ! En plus il pue la chiasse !
Elle empoigna le poupon maléfique et le secoua pour le dégager. Mais il tenait bon.
Les filles étaient pliées en deux. Jojo hallucinait devant le spectacle en bouffant des marshmallows.

Soudain un nounours à la tronche cannibalesque jaillit sous la capote du landau et s’empara du volant.
BB-lilith : Attention !
Aeryn Sun : T’inquiète, j’ai vu.
Elle appuya sur le bouton en même temps qu’Enilis.
Deux mini missiles filèrent en sifflant vers le landau.
Disloqué par l’explosion, le nounours retomba avec les morceaux sur le carrefour.
Le souffle avait projeté Sandra et bebe big boss dans un bac à fleurs sur le trottoir. Et elle essayait toujours de le repousser.
Aeryn Sun : Bon, ben c’est bien beau tout ça, mais j’ai comme une petite soif au gosier, pas vous ? On file boire un pot au « Zombie Bar » ?
BB-lilith : Et Sandra ? On l’aide pas ?
Aeryn Sun : T’inquiète, c’est une pro, the best of the best.
Sandra : P….. de b….. de s…….. de c…… de bebe !
Enilis : Hi hi hi !
— Je peux venir avec vous ? demanda Jojo, un rien tremblant dans les pattes.
Phantom_Blue

Avatar de l’utilisateur

Moderaider
 
14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 721
Inscription : 02 Déc 2004, 21:35
Localisation : Strasbourg
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Messagepar Babou » 28 Sep 2006, 10:12


C'est très bon phantom, quelques phrases :
<< Aeryn Sun : Rien, une tête de bebe avec un œil qui pend. >>
C'est tout à fait Aeryn :D
<< Sandra : Non, arrête, depuis le temps que j’en cherche une pour faire une lampe de chevet. >>
<< Sandra : Laissez-le-moi, je vais lui donner le biberon, il va roter dans le cosmos. >>

Il va roter dans le cosmos :D
<< Le derche cintré dans une couche-culotte en cuir noir clouté, des boots à crampons aux petons, ses petits bras et ses petites jambes bodybuildingués, bebe big boss se campa devant Sandra. Ses zieufs gonflés clignaient à l’asiatique. >>
Très bon ça.
La parole se fait spontanément rythme dès que l'homme est ému, rendu à lui-même, à son authenticité. Oui, la parole se fait poème. (Léopold Ségar Senghor)
Babou

Avatar de l’utilisateur

Lieutenant Adjoint
 
14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre
 
Femme

Messages : 8793
Inscription : 08 Déc 2004, 16:43
Localisation : Sens
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 7

Messagepar Aeryn Sun » 28 Sep 2006, 13:59


Moi aussi j'en ai retenue de bonne lol :P super Phamton :P

Sandra : Laissez-le-moi, je vais lui donner le biberon, il va roter dans le cosmos.

Lol j’adore cette réplique


— Tu causes comme ma mère, elle m’a fait la remarque un jour, je lui ai réglé son compte à coups de biberons

Mdr! comment il a fait? :D


Sandra : La charogne ! En plus il pue la chiasse !

Loool je la crois volontier :lol: :lol:
Aeryn Sun

Avatar de l’utilisateur

Raider Fou
 
14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre
 
Femme

Age : 51 ans
Messages : 638
Inscription : 26 Juin 2005, 13:39
Localisation : La lune
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 0

Messagepar BB-lilith » 28 Sep 2006, 17:39


Lol, trop bon comme d'hab ! Vraiment, y'a des passages ou je pouffe de rire ! ;)

Bon sinon, Kill am All, serait ce une allusion à Metallica ? :P
Pour ce qui est de Lorie.... :roll:
Il me restera toujours mes rêves pour réinventer le monde qu'on m'a confisqué ...
BB-lilith

Avatar de l’utilisateur

Raider Persévérant
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Femme

Age : 35 ans
Messages : 198
Inscription : 27 Avr 2006, 16:36
Localisation : Province de Liège
Jeu TR favori : TR Legend

Records Arcade : 0

Messagepar Babou » 28 Sep 2006, 18:15


bb-lilith a écrit:Pour ce qui est de Lorie.... :roll:

Exact parce que je te connais ;) mais ça colle très bien dans l'histoire :)
La parole se fait spontanément rythme dès que l'homme est ému, rendu à lui-même, à son authenticité. Oui, la parole se fait poème. (Léopold Ségar Senghor)
Babou

Avatar de l’utilisateur

Lieutenant Adjoint
 
14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre14 années en tant que membre
 
Femme

Messages : 8793
Inscription : 08 Déc 2004, 16:43
Localisation : Sens
Jeu TR favori : Tomb Raider 2

Records Arcade : 7

Messagepar Vanneck » 29 Sep 2006, 05:32


Pour ce qui est de Lorie, elle n'a pas encore fait de sous vêtements! :D Trop fort continue comme ca!
Vanneck

Avatar de l’utilisateur

Raider Persévérant
 
13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre13 années en tant que membre
 
Homme

Messages : 137
Inscription : 07 Jan 2006, 11:40
Jeu TR favori : Tomb Raider 3

Records Arcade : 0

PrécédenteSuivante

Retourner vers Cercle des Poètes - Fans Fictions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Booste le trafic de ton forum